Skip to content
PGA : Munoz débutera le tour final en tête


En tête du classement à l’issue de chacun des deux premiers tours du tournoi AT&T Byron Nelson, disputé à McKinney, au Texas, le Colombien Sebastian Munoz a su conserver ce rang samedi, lors de la troisième journée.

• Lisez aussi : Mickelson renonce au championnat PGA

Le joueur de 29 ans était sur la bonne voie pour un parcours sans faute lors de sa troisième sortie sur le parcours du TPC Craig Ranch, après avoir décroché un aigle et cinq birdies lors de ses 15 premiers drapeaux, mais a commis son seul faux pas, un bogey, au 16e trou. . Il a finalement touché l’objet blanc 66 fois (-6), lui donnant un score cumulé de 195 (-21).

Il débutera la manche finale devant l’Américain Jordan Spieth et le Chilien Joaquin Niemann, qui ont respectivement un et deux coups de retard.

La manche du jour revient cependant à James Hahn, qui a pris 11 coups du par 72. Cette performance de 61 lui a fait sauter 34 positions et il est à égalité pour la quatrième place. Malgré tout, il n’a pas donné la meilleure carte lors de cette édition de la compétition, puisque Munoz, le meneur, en avait joué 60 (-12) lors de la première journée d’activités. Hahn entrera toujours dans le tour final à trois coups de la tête.

Les deux seuls Canadiens encore en lice, Adam Svensson et Michael Gligic, sont loin derrière, eux qui se partagent la 69e place, à 14 coups de Munoz.

LPGA : Une poignée de golfeurs encore en course

Du côté de la LPGA, peu de golfeurs entreront dans la ronde finale avec l’espoir de remporter la Cognizant Founders Cup dimanche.

A l’issue de la troisième manche, l’Australienne Minjee Lee s’est installée en tête du classement, grâce à un score de 199 (-17). Elle devra surtout se méfier de la Suédoise Madelene Sagstrom, qui n’a qu’une longueur de retard.

L’Américaine Lexi Thompson, troisième du classement, peut aussi être comptée dans la course, elle qui accuse trois coups de retard sur la tête.

Quatrième après 54 trous, Angel Yin (205 ; -11), comme tous ceux qui la suivent, jouera la forme.

La Québécoise Maude-Aimée Leblanc, ainsi que Maddie Szeryk, étaient les seules représentantes de la feuille d’érable en lice au début de ce tournoi. Les deux ont raté la coupe.



journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.