Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles du monde

Orlando s’excuse pour le post « incendiaire » du 4 juillet faisant référence à la haine


Les responsables de la ville d’Orlando, en Floride, se sont excusés pour un message « incendiaire » du 4 juillet faisant référence à la « division » et à la « haine » après avoir reçu des réactions négatives de la part d’autres personnes au cours du week-end.

La ville a écrit vendredi dans un communiqué que « beaucoup de gens ne veulent probablement pas célébrer notre nation en ce moment, et nous ne pouvons pas les en blâmer ».

« Quand il y a tant de division, de haine et d’agitation, pourquoi diable voudriez-vous organiser une fête pour célébrer tout cela? » la déclaration lit, qui invitait les résidents locaux à un spectacle de feux d’artifice du 4 juillet, qui, selon les responsables de la ville, unirait les gens, quelle que soit leur affiliation politique.

« À ce moment-là, quelque chose prend le dessus et nous devenons tous unis dans un lien inexplicable. Oui, l’Amérique est en conflit en ce moment, mais vous savez quoi … nous avons déjà acheté les feux d’artifice », conclut le communiqué.

Les responsables de la ville d’Orlando se sont excusés pour une déclaration « incendiaire » sur le 4 juillet qui a été critiquée au cours du week-end. Ci-dessus, des feux d’artifice sont vus lors d’une célébration du 4 juillet à Boston en 2015.
Paul Marotta/Getty Images

Le message n’a pas précisé pourquoi les gens peuvent se sentir moins enclins à célébrer la fête, bien que certaines personnes ne le fassent pas suite à l’annulation par la Cour suprême de Roe c.Wade, la décision qui garantissait le droit à l’avortement dans tout le pays. Certaines personnes peuvent également s’abstenir des festivités en raison des prix élevés de l’essence et de l’inflation, ce qui a rendu plus coûteux et plus difficile la tenue d’une fête du 4 juillet.

Certains ont contesté la déclaration de la ville, qui, selon les critiques, n’a fait que provoquer davantage de divisions.

En réponse, le syndicat de la police locale a déclaré dans sa propre déclaration: « Les membres de l’Ordre fraternel de la police Lodge 25 sont de fiers Américains qui continueront à servir avec courage, fierté et engagement à respecter leur serment de défendre notre communauté et ce pays. Nous ne partageons pas les mêmes opinions que la ville d’Orlando et trouvons leurs commentaires incendiaires et de mauvais goût. »

« Inacceptable et hautement inapproprié de @citybeautiful (Orlando) », a tweeté l’avocate et candidate du GOP de la Florida State House Vennia Francois. « C’est aussi irrespectueux envers nos vétérans qui ont tout risqué pour notre liberté. Le 4 juillet n’est pas à propos des feux d’artifice, c’est à propos de la première République constitutionnelle du monde et de la grande expérience que nous appelons l’Amérique. »

Les critiques sévères ont incité la ville à publier une déclaration s’excusant pour son message samedi après-midi.

« Nous comprenons que ces mots ont offensé certains de nos résidents, ce qui n’était pas notre intention. Nous apprécions les libertés que nous avons dans ce pays et sommes reconnaissants aux hommes et aux femmes qui se sont battus et continuent de se battre pour ceux-ci », a déclaré le communiqué, qui clarifie le la ville est « fière de célébrer le 4 juillet », lit-on.

Cependant, d’autres ont défendu la ville, arguant que les personnes offensées par le message initial étaient trop sensibles et que cela reflétait ce que ressentent de nombreux Américains.

« La ville d’Orlando a posté à propos du 4, disant que nous savons que vous ne verrez peut-être pas grand-chose à célébrer, mais les feux d’artifice sont cool et nous les avons déjà achetés. le FOP et un tas d’autres personnes à la peau fine ont perdu la tête et sont toujours sur un pour les excuses », a tweeté l’avocate Beth Bourdon.



gb7

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page