Skip to content
« On mérite d’être là », rappelle le capitaine de Montpellier face aux critiques


Axel May, édité par Solène Leroux

Castres et Montpellier se retrouvent ce soir en finale du championnat de France de rugby. Deux équipes réputées pour leur jeu basé sur la défense et le défi physique, loin du rugby champagne pratiqué par d’autres. A cet égard, cette finale du Top 14 n’est sans doute pas l’affiche la plus alléchante qui soit.

Les deux premiers de la saison régulière, Castres et Montpellier, se retrouvent vendredi soir en finale du championnat de France de rugby. Une finale qui n’est pas l’affiche la plus alléchante qui soit. Castres et Montpellier sont réputés pour leur jeu basé sur la défense et le défi physique, loin du rugby au champagne pratiqué par d’autres. Cette finale du Top 14 n’est sans doute pas l’affiche la plus séduisante, la plus sexy. Une critique à laquelle Pierre-Yves Revol, le président de Castres, répond. « Tu veux dire que ce n’est pas une affiche qui promet de grands vols ? demande-t-il innocemment.

Avant d’ajouter : « J’ai vu une finale l’an dernier entre deux équipes soi-disant très sexy. C’était le Stade Toulousain et La Rochelle. Et si ma mémoire est bonne, il n’y a pas eu un seul essai », tacle-t-il. Pierre-Yves Revol estime que « il faut considérer ces approches un peu caricaturales avec beaucoup de prudence » : « Un match de rugby, personne ne sait comment ça va se dérouler. »

« Tous les ingrédients » pour un bon match

Côté montpelliérain, le capitaine Yacouba Camara fulmine lorsqu’on l’interroge sur la qualité de cette finale. « On joue au rugby comme toutes les équipes, même si ce n’est pas beau à voir », précise-t-il. « Je pense qu’il y a tous les ingrédients pour de bons matchs de rugby. Même si ce ne sont pas les demi-finales ou les finales espérées, nous sommes très fiers d’être là et nous méritons d’y être », se souvient Yacouba Camara.

Castres et Montpellier s’étaient déjà rencontrés en finale il y a quatre ans et les Tarnais avaient décroché leur cinquième et dernier titre de champion de France. Les Montpelliérains n’ont encore jamais remporté le Bouclier de Brennus. Coup d’envoi du match à 20h45 au Stade de France. 80 000 spectateurs sont attendus. Si le RER B fonctionnera presque normalement, la ligne D sera touchée par une grève.

europe1

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.