Skip to content
Ocean Viking à Toulon : « Crise ouverte entre Paris et Rome »

A la une de la presse ce vendredi 11 novembre, les frictions politiques entre Paris et Rome autour de l’accueil réservé aux migrants du navire Ocean Viking, la guerre d’influence russe en Afrique et les conséquences dévastatrices sur l’environnement de nos émissions de CO2 avec une année record 2022.

Le + : Recevez chaque matin la revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou tout autre mobile. Et aussi en devenant fan de notre page Facebook.

« Crise ouverte entre Paris et Rome », titre Le Parisien. L’Italie avait refusé d’autoriser l’accostage du navire humanitaire Ocean Viking, avec environ 230 personnes à bord, dont une cinquantaine d’enfants, malgré le droit maritime. La France a choisi de laisser ce bateau accoster dans le port de Toulon, évoquant une situation « exceptionnelle », rapporte le quotidien régional Var-Matin.

Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur, très critique à l’égard du gouvernement italien, a justifié ce choix par un « devoir d’humanité », à l’égard des personnes en détresse. Mais pour Le Figaro, Emmanuel Macron a cédé « sous la pression ». Le journal s’en prend directement au chef de l’Etat et à sa politique « en même temps » : sauver les migrants perdus en mer et dire que les politiques d’immigration seront durcies. « C’est une politique de gribouillis sur l’immigration clandestine », lit-on dans l’éditorial.

« Les Français nous prennent pour des lâches », titre le conservateur, Le Libéro. Le quotidien italien critique vivement la décision française de suspendre l’accueil de 3.500 migrants basés à Vintimille, à la frontière franco-italienne, comme les pays européens s’y sont engagés l’été dernier. jel Fatto quotidien se demande si « cette histoire n’aiderait pas tout le monde à la fin ». D’un côté, Giorgia Meloni tient son engagement d’immigration quasi-zéro et en profite, au passage, pour gonfler sa cote de popularité. En revanche, la gauche italienne peut crier au scandale en respectant ses principes universels. La France, pour sa part, se pose en « héraut du droit humanitaire ». Un ton volontairement cynique qui questionne la réelle volonté européenne de résoudre les défis posés par la question migratoire.

« La guerre d’influence russe en Afrique »: La Croix consacre un long dossier à la guerre hybride menée par la Russie en Afrique francophone pour asseoir sa sphère d’influence sur le continent africain. Tous les moyens sont bons pour « discréditer » la France, écrit le journal. C’est une « guerre de l’information » qui se déroule notamment dans les pays où la France conservait encore une sphère d’influence. Paris a décidé de contre-attaquer en mettant en place une cellule entièrement dédiée à la détection des opérations de dénigrement et de désinformation menées par les agences russes.

A l’occasion de l’organisation de la COP27 à Charm el-Cheikh en Egypte, le Global Carbon Project publie cette année un rapport alarmant sur les émissions mondiales de CO2 d’origine fossile. « 2022 sera une année record », écrit La Croix. La perspective d’une hausse de température contenue à 1,5 degré ne sera « certainement » pas au rendez-vous. L’objectif de 2 degrés de plus, d’ici 2050, semble plus réaliste mais ce sera un prix très lourd pour la planète, conclut le quotidien. la poste de Washington offre aux lecteurs un portefeuille de glaciers au Kenya. D’ici 2030, trois de ces glaciers auront complètement disparu, selon le quotidien américain, si les émissions de gaz à effet de serre devaient être maintenues à leur niveau de 2022.

Retrouvez la Revue de presse tous les matins sur France 24 (du lundi au vendredi, à 7h20 et 9h20 heure de Paris). Suivez également la Revue des Hebdos tous les week-ends en multidiffusion.


France 24 Europe

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.