Politique

« Nous n’allons pas interdire aux gens de recharger leur véhicule électrique », assure le ministre des Transports Clément Beaune


Publié

Article écrit par

Mercredi, le responsable de RTE a évoqué la possibilité de « décaler » recharger les véhicules électriques privés en cas de coupure de courant.

« Nous n’allons pas interdire aux gens de recharger leur véhicule électrique », rassure sur franceinfo vendredi 23 septembre Clément Beaune. Le ministre des Transports a réagi à l’annonce mercredi par le gestionnaire du réseau de transport d’électricité (RTE) de la possibilité de « à déplacer » la recharge des véhicules électriques pour les particuliers en cas d’alerte rouge sur le système Ecowatt.

>>> Voiture électrique à 100 euros par mois : « Je vais être franc, c’est compliqué », avoue le ministre des Transports

RTE a même proposé de couper l’accès à ces bornes de recharge dans le parking des immeubles de bureaux et aux bornes d’accès libre entre 18h et 20h, plage horaire sujette à un pic de consommation d’énergie.

Clément Beaune a tenu à souligner qu’il ne s’agissait que d’un « recommandation » de RTE. « Si on peut, pour ceux qui ont de la souplesse, recharger à une heure autre que les heures de pointe, le matin après 8h et le soir entre 18h et 20h. Si vous avez un usage contraint, il faut continuer à le faire à ces heures », reconnu le ministre. « Si vous pouvez brancher votre véhicule plus tôt après 20h, c’est mieux » afin de limiter les pics de consommation, un geste « utile » selon le ministre.

« Nous n’allons pas désactiver les bornes de recharge électrique », a insisté Clément Beaune. Ce serait un message « contradictoire »selon lui, alors que le gouvernement souhaite « encourager » l’achat de véhicules électriques « par des aides ». « L’utilisation des véhicules électriques ne doit pas être découragée »a ajouté le ministre.

Inscription à la Newsletter

toute l’actualité en vidéo

Recevez l’essentiel de notre actualité avec notre newsletter

Inscription à la Newsletter

articles sur le même sujet

Vu d’Europe

Franceinfo sélectionne quotidiennement les contenus des médias audiovisuels publics européens, membres de l’Eurovision. Ces contenus sont publiés en anglais ou en français.



francetvinfo

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page