Skip to content
« Nous avons encore l’étincelle » -Joel Edmundson


Blessé au dos et endeuillé par le décès de son père, Joel Edmundson n’a participé qu’à son 16e match cette saison. Il n’a pas eu à endurer les premiers mois catastrophiques. Le numéro 44 n’a pas fait de détour pour décrire cette défaite de 5-1 face aux Blue Jackets.

« Nous recherchions des jeux trop flous, nous n’étions pas très intelligents. Il y a eu beaucoup de revirements. Il faut vraiment mieux jouer, mieux communiquer sur la glace et limiter les turnovers. »

–Joel Edmundson

Edmundson n’a pas peur de s’essouffler après deux mois sous Martin St-Louis.

«Nous avons encore l’étincelle. Nous aimons toujours venir dans l’arène. Vous venez dans l’arène et vous apprenez quelque chose de nouveau. Nous essayons de nous améliorer chaque jour. Nous ne pouvons tout simplement pas abandonner autant de tirs. »

–Joel Edmundson

Ryan Poehling a marqué le seul but du CH dans ce revers. Il a redirigé un tir de Nick Suzuki dans le filet d’Elvis Merzlikins en supériorité numérique. Il était soulagé de marquer enfin un but.

« Oui, c’est bien de marquer. A ce moment du match, en fin de deuxième période, ça nous a remis dans le jeu. Ça a redonné vie au vestiaire. C’était bien. Mais il faut jouer à 100% de nos capacités, il reste encore huit ou neuf matchs à jouer [8] sur le calendrier. Il faut trouver une cohérence. »

–Ryan Poehling

Brad Larsen, entraîneur-chef des Blue Jackets, a apprécié le premier match de Nick Blankenburg dans la LNH.

« On voit tout de suite qu’il veut défendre son territoire. Il se tient dans les lignes de feu, il bloque les tirs [5 tirs bloqués]. »

–Brad Larsen



journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.