Nouvelles locales

Nickolas Zukowsky victime d’une pénurie de carburant


(Sportcom) – Nickolas Zokowsky se sentait au courant avant la cinquième et dernière étape du Danemark Cycling Tour samedi.

L’athlète de Sainte-Lucie-des-Laurentides a terminé 24e (+35 s) de l’étape de 127 kilomètres présentée entre Give et Vejle. Zokowsky (Human Powered Health) pense qu’il aurait pu faire mieux s’il n’y avait pas eu une cartouche convoitée qui ne lui avait jamais été remise avant la finale et qui convenait bien à ses compétences de frappe.

« Je suis content de mon résultat, mais en même temps c’est un peu décevant. J’ai eu un coup de fatigue dans les deux derniers kilomètres. Je n’ai jamais eu la bouteille en question et j’ai manqué d’énergie dans la dernière ascension», a commenté le Québécois qui n’a jeté la pierre à personne et qui estime qu’il s’agit plutôt d’une erreur de communication.

« J’ai perdu 30 secondes en même pas un kilomètre. C’est vraiment décevant car plus tôt je me sentais bien et j’étais confiant d’obtenir un gros résultat pour monter encore plus haut au classement général. Ça ne s’est pas terminé exactement comme je le voulais. […] Cela paraît banal, mais dans une course de ce niveau, il faut toute l’énergie nécessaire pour performer.

Pier-André Côté (Human Powered Health) et Guillaume Boivin (Israël – Premier Tech) ont respectivement terminé 60e (+9 min 6 s) et 87e (+14 min 20 s) de la journée.

Christophe Laporte (Jumbo-Visma) a remporté la cinquième et dernière étape du Tour, ce qui lui a également permis de terminer premier du classement général grâce à quatre secondes d’avance sur celui qui détenait le maillot de leader en début de journée, l’Américain Magnus Sheffield (INEOS Grenadiers).

Ce dernier a tout donné dans les 500 derniers mètres de l’ascension finale lorsqu’il a donné un coup de coude au Danois Soren Kragh Andersen (DSM) pour prendre le dernier virage intérieur. L’Américain était alors seul en tête dans la ligne droite, sauf que le Français restait coincé dans sa roue et patientait avant d’entamer son sprint.

Zukowsky termine le Tour au 16e rang (+1 min 27 s), en hausse de trois places, tandis que Côté est 45e (+10 min 17 s) et Boivin est 61e (+15 min 34 s).

Le meilleur Québécois du classement faisait partie de l’échappée qui a débuté avec une centaine de kilomètres à parcourir. Il a même été de façon anecdotique le leader virtuel du Tour pendant un temps, mais les formations Jumbo-Visma et INEOS Grenadiers, qui avaient des vues au classement général, ont limité l’écart des échappés à 2 minutes maximum.

« C’était super nerveux et tout le monde savait que ce serait une course très difficile aujourd’hui avec les petites routes, le vent et les collines. J’en ai profité (pour accrocher l’échappée). Être devant sur un parcours comme aujourd’hui (dimanche), ce n’était pas forcément une mauvaise affaire », a conclu Zukowsky qui épinglera à nouveau un dossard mercredi prochain, en Belgique, à Druivenkoers – Overijse (1.1).

Pier-André Côté et Guillaume Boivin sont également sur la liste des engagés.



journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page