Nouvelles locales

Neila Tazi et Abdelkader Retnani réélus à la FICC

Le duo composé de Neila Tazi et Abdelkader Retnani a été élu à l’unanimité pour un second mandat lors de l’Assemblée générale ordinaire et élective (AGOE) de la Fédération des industries culturelles et créatives (FICC), qui s’est tenue lundi dernier au siège de la Confédération des Entreprises du Maroc (CGEM).

Au cours de cette AGOE, le binôme a présenté les résultats de son premier mandat 2019/2022, indique un communiqué conjoint de la CGEM et de la FICC, ajoutant qu’en 3 ans d’existence, la FICC a réussi à faire entendre sa voix. avec des acteurs institutionnels et des partenaires internationaux, malgré la crise provoquée par la pandémie du covid-19 qui a durement touché le secteur des Industries Culturelles et Créatives (ICC) pendant 2 longues années.

Ce mandat a été marqué par de nombreuses réalisations dont les plus importantes sont l’organisation de la 1ère Conférence sur les Industries Culturelles et Créatives sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi et la signature du Contrat Programme d’Appui aux Industries Culturelles et Créatives secteur. Créatif pendant la crise du Covid.

Il passe également par la signature d’une première convention en 2019 puis d’une seconde en 2022 avec le ministère de tutelle, visant, entre autres, à élaborer une stratégie nationale dans le domaine des ICC, à structurer le cadre juridique et fiscal de l’entreprise culturelle, à encourager la création d’entreprises culturelles, organiser des rencontres pour sensibiliser à l’importance des CCI et encourager les dynamiques régionales et les programmes de formation dans le domaine des CCI, et une forte mobilisation lors des 3èmes Assises de la fiscalité pour l’intégration du secteur dans la loi-cadre ( cf. article 7 de la loi-cadre 69.19).

Aussi, la publication d’une étude sur les ICC dans le cadre d’un partenariat avec Wallonie Bruxelles International dont l’objectif est de contribuer à la structuration de la coopération sectorielle des ICC avec les Pays-Bas sur le « Renforcement de l’entrepreneuriat au Maroc dans le secteur des ICC » et l’adhésion des membres à travers le Royaume (Casablanca, Rabat, Salé, El Jadida, Oujda, Tanger, Ouarzazate, Agadir et Dakhla), note le communiqué, notant que la FICC compte également des sociétés membres en France et aux USA.

A l’issue de la présentation des résultats de la mandature et du processus électif, le binôme élu a renouvelé son engagement à fédérer et à plaider en faveur du secteur des Industries Culturelles et Créatives au Maroc, précise la même source.

La Fédération des industries créatives et culturelles (FICC) est l’une des 37 fédérations sectorielles de la CGEM. Il regroupe des acteurs œuvrant dans la création, le développement, la production, la promotion, la distribution ou la commercialisation de biens, services et activités à contenu culturel, artistique et patrimonial.



lematin

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page