Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Bourse Entreprise

« Ne pas pouvoir emprunter pèse sur mon moral et mon couple »


Deux femmes regardent les annonces d'une agence immobilière à Paris, le 1er mars 2022.

« Il n’est plus possible de planifier maintenant », peste Charlotte (les noms ont été changés). A 46 ans, cette directrice pédagogique d’une école privée a vu s’effondrer son rêve d’acheter une grande maison avec Bastien, son compagnon. Après avoir vécu plusieurs mois dans leurs appartements respectifs, ils ont décidé de franchir le pas, mais pour cela, ils ont dû tenir compte de la forte hausse des taux d’intérêt qui compliquait leur capacité à emprunter auprès de la banque.

écoute aussi Immobilier, loyers : comprendre la crise immobilière

C’est ici Un mois que Bastien et Charlotte ont pris rendez-vous avec leur conseiller bancaire pour obtenir un prêt immobilier, mais l’entretien a pris une tournure déconcertante lorsque ce dernier a refusé de leur faire une simulation de prêt. « Il nous a dit que ça ne servait à rien, que de toute façon dans une semaine sa simulation ne vaudrait pas grand chose, parce que les tarifs allaient continuer à augmenter »explique Carlota.

« Le plus perturbant, c’est quand notre agent immobilier nous a dit qu’il ne pouvait nous proposer que très peu de visites s’il ne connaissait pas notre budget. Mais nous ne pouvons pas le savoir sans l’estimation du prêt. C’est le serpent qui se mord la queue ! », observe-t-elle d’un ton déçu. Le couple a quand même réussi à faire quelques visites, dont une qui était la préférée de Charlotte : « La maison était spacieuse, avec quatre chambres et une sublime salle de bain, dit-il avec amertume. Cela nous est passé sous le nez car nous ne connaissions pas le montant du prêt à inscrire sur le formulaire. »

Un climat très tendu

Les difficultés d’endettement surprennent d’autant plus le couple que ce n’est pas la première acquisition de Bastien, déjà propriétaire d’un appartement en région parisienne qu’il tente de vendre. Une agence immobilière a évalué son bien à 220 000 euros et une autre à 270 000 euros. « Il sait que le prix peut chuter drastiquement en quelques mois, alors il essaie de le vendre rapidement. Charlotte explique. En effet, plus on attend, plus les taux augmentent, ce qui complique notre achat, et plus Bastien risque de vendre sa propriété à un prix inférieur à celui dicté par les deux estimations. »

A lire aussi : Article réservé à nos abonnés. Immobilier : comment vendre votre maison au juste prix

Il en résulte une atmosphère très tendue que le couple a du mal à supporter : « Cette semaine, j’ai pensé à abandonner, j’étais presque en train de pleurer. Je me suis dit que nous n’allions finalement pas vivre ensemble.se lamente Charlotte. Ne pas pouvoir emprunter pèse sur mon moral et sur mon couple. Nous passons notre temps à en parler, les yeux rivés sur nos applications immobilières et bancaires. Avec le temps, on abandonnera définitivement l’idée d’acheter un appartement. »


Gn fr bus

francaisenouvelles

The website manager responsible for technical and software work, the electronic newspaper, responsible for coordinating journalists, correspondents and administrative work at the company's headquarters.
Bouton retour en haut de la page