Nouvelles locales

Moyen-Orient, signe de réchauffement entre l’Iran et l’Arabie saoudite

Plus de six ans après la rupture de leurs relations diplomatiques, le réchauffement entre l’Arabie saoudite et l’Iran semble se confirmer. Les ministres des Affaires étrangères des deux pays se rencontreront prochainement à Bagdad. L’annonce a été faite samedi 23 juillet par le chef de la diplomatie irakienne. L’Irak accueille des pourparlers entre les deux puissances régionales rivales depuis plus d’un an.

Une réunion publique

Les représentants de Téhéran et de Riyad ont déjà tenu cinq rounds de pourparlers à Bagdad, mais toujours dans le plus grand secret. Ce temps, « ce sera public, et entre les ministres des affaires étrangères », a déclaré le responsable irakien, dans une interview télévisée. La dernière série de pourparlers remonte à avril et aurait réuni de hauts responsables du Conseil suprême de sécurité nationale iranien et des services de renseignement saoudiens. « Le prince héritier saoudien Mohamed bin Salman nous a demandé d’organiser une réunion entre les ministres des Affaires étrangères saoudien et iranien à Bagdad »a déclaré le ministre irakien Fouad Hussein, interviewé par la télévision kurde Rudaw.

« J’ai contacté le ministre iranien des Affaires étrangères à ce sujet. Nous sommes actuellement occupés par des préparatifs pour essayer de trouver le bon moment pour inviter les ministres saoudien et iranien, et ils tiendront une réunion publique »a-t-il déclaré lors de son interview en kurde.

L’Arabie saoudite sunnite et l’Iran chiite ont rompu leurs relations en 2016 après que des manifestants en République islamique ont attaqué des missions diplomatiques saoudiennes après l’exécution par Riyad d’un célèbre religieux chiite. Les deux puissances rivales, qui s’accusent mutuellement de déstabiliser le Moyen-Orient, ont cependant exprimé leur volonté de surmonter leurs divergences et entamé des négociations rendues publiques pour la première fois en avril 2021.

Pourquoi l’Arabie saoudite provoque l’Iran

Jeudi soir, le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, a déclaré dans une interview avoir été informé par Bagdad que « la partie saoudienne était prête à porter les discussions au niveau politique ». Il a exprimé l’espoir que les négociations aboutiront à « Relations diplomatiques normales entre l’Arabie saoudite et la République islamique d’Iran ».

L’annonce intervient quelques jours après un nouveau signe de rapprochement entre Saoudiens et Israéliens. Le 15 juillet, Riyad a officialisé l’ouverture de son espace aérien à l’État juif.

New Grb1

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page