Nouvelles du monde

Moscou étend la liste des nations hostiles — RT Russie et ex-Union soviétique


De plus en plus de pays européens sont désormais confrontés à un plafond du personnel diplomatique qu’ils sont autorisés à embaucher en Russie

La Russie a étendu vendredi sa liste d’États hostiles à la Grèce, au Danemark, à la Slovénie, à la Croatie et à la Slovaquie.

« Le gouvernement a mis à jour la liste des États étrangers engagés dans des actions hostiles contre les missions diplomatiques et consulaires russes à l’étranger« , lit-on dans le communiqué.

Le décret impose des restrictions (jusqu’à une interdiction totale) aux pays qui embauchent du personnel pour leurs ambassades, consulats et bureaux de représentation d’agences gouvernementales en Russie.

La Grèce a une limite de 34 personnes, le Danemark – 20, la Slovaquie – 16. “La Slovénie et la Croatie ne peuvent pas embaucher d’employés pour leurs missions diplomatiques et leurs institutions consulaires,», a déclaré le gouvernement.

Des restrictions similaires ont été imposées aux missions américaines et tchèques en mai 2021.

Les autorités russes ont également signalé que la liste était ouverte et pourrait inclure de nouvelles nations, étant donné «les actions hostiles en cours des États étrangers contre les bureaux de représentation russes à l’étranger.”


« Bien sûr, se retrouver sur la liste des pays hostiles conduit à un niveau de contacts inférieur… En termes simples, le mouvement est basé sur les politiques hostiles menées par ces États.», a déclaré vendredi le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

En mai, le président russe Vladimir Poutine a présenté un ensemble de mesures économiques destinées à riposter aux sanctions internationales imposées à Moscou. Cette décision visait à protéger les intérêts nationaux de la Russie en réponse aux actions hostiles des pays occidentaux visant à priver illégalement des entités russes de leurs biens, avait déclaré le Kremlin à l’époque.

En mars, à la suite de l’attaque de la Russie contre l’Ukraine et du recul féroce des pays occidentaux, Moscou a présenté une longue liste d’États étrangers qui poursuivent des politiques hostiles à l’égard de la Russie. Tous les pays qui y sont mentionnés, y compris les États-Unis, le Royaume-Uni, le Canada et les pays de l’UE, ont imposé des sanctions à la Russie.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

RTEn

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page