Politique

Moscou affirme que les frappes d’Odessa ont touché des cibles militaires – POLITICO

Moscou a déclaré dimanche que les frappes aériennes russes sur la ville portuaire ukrainienne d’Odessa visaient des cibles militaires, notamment un stock de missiles fournis par les États-Unis.

L’attaque de samedi a soulevé des doutes quant à la volonté de Moscou de respecter un accord crucial conclu vendredi pour débloquer les ports maritimes ukrainiens afin de permettre le transport de millions de tonnes de céréales et d’autres produits agricoles.

L’attaque au missile russe de samedi a également touché un navire de guerre et des installations de réparation de navires, a déclaré le ministère russe de la Défense aux journalistes à Moscou.

« Dans le port maritime de la ville d’Odessa, sur le territoire d’un chantier naval, des missiles à longue portée de haute précision basés en mer ont détruit un navire de guerre ukrainien amarré et un entrepôt avec des missiles anti-navires Harpoon fournis par les États-Unis au régime de Kyiv, », a déclaré dimanche le porte-parole du ministère, Igor Konashenkov, lors d’un briefing quotidien, a rapporté l’Associated Press.

La frappe de missiles a suscité une condamnation internationale.

« Les États-Unis condamnent fermement l’attaque de la Russie contre le port d’Odessa », a déclaré le secrétaire d’État américain Antony Blinken dans un communiqué. tweeter. « Cela sape les efforts visant à apporter de la nourriture aux affamés et la crédibilité des engagements de la Russie envers l’accord finalisé [on Friday] pour autoriser les exportations ukrainiennes. »

Le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy a qualifié l’attaque de « barbarie » tard samedi et a remis en question le bien-fondé du dialogue avec la Russie.

Mais le gouvernement de Kyiv s’est engagé à poursuivre ses efforts pour relancer les exportations de céréales et d’autres cultures.

L’Ukraine « ne reculera pas devant notre objectif de débloquer les ports maritimes », a déclaré le ministre ukrainien des Infrastructures, Oleksandr Kubrakov, sur Facebook. « Nous poursuivons les préparatifs techniques pour le lancement des exportations de produits agricoles depuis nos ports. »

Environ 20 millions de tonnes de céréales ont été détournées dans les ports ukrainiens depuis l’invasion du pays par la Russie en février. Le ministère ukrainien de la Politique agraire a déclaré samedi qu’il s’attendait à ce que « les premières livraisons » commencent à être acheminées dimanche ou lundi, selon le média Suspilne.




Politico En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page