Skip to content
Milieux naturels |  Medicom abandonne le projet controversé d’usine de Montréal


Medicom abandonne son projet controversé de construire une usine de production de filtres pour masques chirurgicaux près de l’aéroport de Montréal. Une décision saluée par des groupes écologistes qui souhaitent protéger un important milieu naturel de la métropole.

Publié à 12:16

Milieux naturels |  Medicom abandonne le projet controversé d’usine de Montréal

Eric-Pierre Champagne
presse

Dans un courriel envoyé mardi aux participants à une consultation publique, l’Aéroport de Montréal (ADM) a indiqué que Meltech Innovation, une filiale de Medicom, abandonnait son projet de construire une usine sur le site proposé. « Face à diverses options d’emplacements pour son usine de non-tissé, l’entreprise Meltech Innovation Canada a choisi de ne pas retenir le site situé sur Aviation Road à YUL pour la réalisation de son projet », précise ADM.

Cependant, au plus tard en septembre dernier, Medicom a écrit à l’Agence d’évaluation d’impact du Canada pour justifier son intérêt pour le site choisi, notamment en raison de sa proximité avec son siège social ainsi que l’aéroport de Montréal.

L’automne dernier, un mémoire réalisé par Technoparc Oiseaux, un regroupement de 4 000 citoyens soutenus par de nombreux scientifiques, avait fait sensation. Le document d’une centaine de pages critiquait la décision d’ADM d’autoriser la construction de l’usine, une décision basée sur une étude environnementale comportant de nombreuses failles, a soutenu Technoparc Oiseaux.

La région est connue pour l’observation des oiseaux à Montréal et l’observation du papillon monarque, une espèce désignée en voie de disparition au Canada.

« La décision de Meltech de ne pas construire au Champ des Monarques est un bon pas en avant et nous en sommes satisfaits. Mais il faut continuer à se battre pour que cet espace soit protégé », précise Katherine Collin, porte-parole de Technoparc Oiseaux.

Plus de détails à venir.



canada-lapresse

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.