Politique

« Mieux vaut les miettes que la rareté », réagit la députée RN Laure Lavalette

« Mieux vaut les miettes que la rareté. Nous avons trouvé important de redonner du pouvoir d’achat aux Français», s’est justifiée vendredi 22 juillet sur franceinfo Laure Lavalette, porte-parole du groupe Rassemblement national à l’Assemblée nationale alors que le parti de Marine Le Pen votait dans la nuit le projet de loi sur le pouvoir d’achat.

Le texte, composé d’une vingtaine d’articles, a été adopté en première lecture avec 341 voix pour, 116 contre et 21 abstentions, après cinq jours de débat. Les députés de la majorité présidentielle ont bénéficié du soutien des Républicains et du Rassemblement national. Ils ont adopté une série de mesures dont une augmentation de 4 % des pensions de retraite et plusieurs minima sociaux.

« Il fallait redonner du pouvoir d’achat aux Français. Cette loi est complètement imparfaite, mais on l’a dit dès le départ, on savait qu’elle serait imparfaite »elle a expliqué.

« Nous avons pourtant clairement expliqué dès le départ que nous serions une opposition constructive et qu’il y avait urgence à redonner du pouvoir d’achat à nos concitoyens »

Laure Lavalette

chez franceinfo

Au sujet de la revalorisation des retraites, Laure Lavalette a dénoncé ce qu’elle considère comme du cynisme de la part de la majorité présidentielle : « Quand vous avez une inflation à 6%, 4% c’est moins que le minimum et c’est surtout quelque chose qu’ils devaient déjà aux retraités car c’est un peu le gros oublié depuis cinq ans », dit-elle. Le RN a quand même voté pour le texte car « des petites miettes, même pour les retraités, c’est toujours mieux que rien », chuté Laure Lavalette.

Les députés RN ont également refusé de suivre le Nupes qui défendait l’augmentation du Smic à 1500 euros. « C’est leur mantra, entre ça et le climat, ils n’ont que ça dans la bouche », s’est justifié le porte-parole du groupe à l’Assemblée nationale.

« Nous avons voté contre le Smic à 1.500 euros car c’est une mesure qui nous paraît complètement absurde, qui va mettre l’économie à plat »

Laure Lavalette

chez franceinfo

Et surtout, ajoute Laure Lavalette, « ça va aussi appauvrir les classes moyennes car quand on a un Smic à 1500 euros, qu’en est-il n+1 n+2 ? » Le Rassemblement national propose plutôt d’exonérer de cotisations patronales les augmentations de 10% des salaires en dessous de trois Smic. Smic à 1500 euros « Est pas juste » et « mettrait en danger le tissu TPE, PME française », elle a insisté.

Les députés du Rassemblement national se sont également opposés à un gel des loyers qui ne voulait pas fragiliser les propriétaires : « Contrairement à [ce qu’explique] la Nupes, ce n’est pas une question de riches ou de pauvres. Nous pensons que le tissu économique français a aussi besoin de propriétaires »elle a justifié.

Plus généralement, Laure Lavalette a souhaité définir la position du Rassemblement national dans cette législature : « Nous ne sommes pas dogmatiques. Nous regardons l’amendement avant de savoir d’où il vient. Ce qui compte, c’est l’intérêt des Français. Notre seule boussole, c’est l’intérêt des Français ».



francetvinfo

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page