Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

Mégaphone. Avec Radio Parleur, les luttes s’expriment

Radio Parleur fait partie de ces voix singulières mais ô combien importantes qui font la richesse du paysage médiatique français. Depuis 2016, ce média indépendant et associatif qui propose des reportages, des émissions et des documentaires sonores (sur radiospeaker.net) s’est donné pour mission de couvrir l’actualité des luttes sociales, sociétales et environnementales, au niveau militant. Après quelques mois de pause éditoriale, Radio Parleur a fait son retour le 17 novembre, dans l’un de ses formats récurrents : « Penser les luttes ». Le concept ? Une émission tous les dix jours, enregistrée dans un studio mobile placé au centre d’un lieu de lutte.

Au programme du premier épisode de cette nouvelle saison, une rencontre avec quatre députés du Nupes, à deux pas du Palais Bourbon, pour faire le point et tenter de répondre à la question suivante : « Qui porte nos luttes à l’Assemblée ? » Danièle Obono (FI), Marie Pochon (EELV), Elsa Faucillon (PCF) et Iñaki Echaniz (PS) étaient également invitées à réagir aux témoignages anonymisés de petites mains de l’Assemblée – « pas forcément très bien payées », rappelle l’animateur Martin Bodrero : les assistants parlementaires.

Puis, le 30 novembre, Radio Parleur a complété son retour avec un nouveau podcast. Changement de décor, l’atelier mobile s’est cette fois installé à Saint-Bauzille-de-Putois, petit village situé non loin de Montpellier, où se déroulait en octobre le festival féministe de Tenailles, qui proposait de nombreux ateliers manuels en non-mixte. Avec justesse et engagement, Radio Parleur met en lumière la diversité des luttes. Mais, l’indépendance ayant un coût, la webradio a lancé une campagne d’appel aux dons qui s’achèvera fin décembre.

New Grb1

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page