Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles

Marine Le Pen se félicite d’une « forte dynamique »


Marine Le Pen, la patronne du Rassemblement national, a fait part lundi de sa satisfaction après le bon score enregistré par son parti dimanche aux premiers tours des législatives. Avec 18,68 % des suffrages, le RN fait bien mieux qu’en 2017 où il venait de dépasser la barre des 13 %.

« Le défaitisme n’existe pas sur le terrain. (…) Nous sommes ici, nous sommes là, nous sommes dans une dynamique forte depuis 2017 », a déclaré tout sourire, depuis Rouvroy, dans son fief du Pas-de-Calais, le finaliste à la présidentielle, qui a eu du mal à se faire entendre lors de la campagne contre le Nupes-Ensemble ! duel.

« Pour bloquer la coalition burkinabé composée d’islamo-gauchistes »

Le président par intérim du Rassemblement national, Jordan Bardella, a évoqué la possibilité d’avoir entre 35 et 40 députés alors qu’il n’en faut que 15 pour pouvoir constituer un groupe parlementaire. Le premier tour « ouvre au moins la voie à la multiplication par cinq du nombre de nos députés », a-t-il jugé lors d’une conférence de presse à Paris. Le RN avait obtenu huit députés en 2017, dont un lié, mais l’un d’eux a depuis changé de camp.

Cette fois, le parti de la flamme s’est qualifié pour le second tour dans plus de 200 circonscriptions, sur 577, et est en tête dans « 108 » d’entre elles, selon Marine Le Pen. Le RN est également présent dans cinq triangulaires, cas où trois candidats ont rempli les conditions nécessaires pour se qualifier. Jordan Bardella a cité 18 départements dans lesquels le RN se qualifie dans toutes les circonscriptions.

Le RN et les Nupes se retrouvent en duel dans une soixantaine de circonscriptions, où les Français pourront, selon lui, « bloquer » « la coalition burkini composée d’islamo-gauchistes ». « Nous sommes les seuls à être en réalité en forte dynamique depuis 2017, car entre 2017 et aujourd’hui la gauche et l’extrême gauche confondues sont en déclin ou en stagnation, En Marche est en fort déclin, LR est en capilotade et le Rassemblement national est en hausse », a déclaré le député sortant du Pas-de-Calais.

La Nupes, une opposition « de carton »

La responsable d’extrême droite a dit espérer l’élection au second tour de « des dizaines de députés tant que nos électeurs bougeront », alors que les électeurs RN, classes populaires et jeunes en tête, sont plus enclins à s’abstenir. Elle en a profité pour gratter les Nupes, une « opposition en carton », qui est « en pleine manœuvre avec En Marche ».

Marine Le Pen a également « souhaité » que les électeurs du parti d’Eric Zemmour, Reconquête !, éliminés partout, transfèrent leurs voix au RN. Son bras droit, Jordan Bardella, a souligné que Reconquest! n’avait pas empêché le RN de se qualifier « dans des circonscriptions gagnables », qualifiant sa stratégie d' »impasse » et appelé ses électeurs « à prendre conscience que la voie que nous construisons (…) nous conduira au pouvoir ».

En récoltant 4.248.626 voix, le RN pourra aussi compter chaque année sur au moins 6,9 millions d’euros d’argent public, puisque chaque vote remporté donne droit à 1,64 euro par an. Une manne bienvenue pour un parti endetté de plus de 20 millions d’euros.

europe1 Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page