Nouvelles

Marex accepte d’acheter ED&F Man Capital Markets dans le cadre d’une campagne d’expansion


LONDRES, 1er août (Reuters)Le courtier en matières premières Marex a accepté d’acheter son rival ED&F Man Capital Markets pour stimuler son activité dans les métaux et se développer dans les titres à revenu fixe et les actions, a-t-il déclaré lundi.

Marex, l’un des plus grands courtiers en matières premières privés au monde, n’a pas divulgué le prix d’achat de la prise de contrôle, ce qui laissera le London Metal Exchange (LME) avec un membre de moins.

ED&F Man Capital Markets (MCM), la division des services financiers d’ED&F Man Group, compte 450 employés dans le monde et a enregistré plus de 235 millions de dollars de revenus en 2021.

Les deux courtiers ont déclaré début juillet avoir entamé des discussions exclusives sur la transaction.

« Cette acquisition crée une entreprise plus compétitive, diversifiée et résiliente », a déclaré le directeur général de Marex, Ian Lowitt.

L’accord a abouti au LME 0388.HK perdre un membre qui opère dans son ring, la dernière salle des marchés à la criée en Europe, ramenant le nombre à huit.

Les deux courtiers ont des équipes spéciales de commerçants en anneau, mais une seule équipe sera nécessaire pour l’opération fusionnée.

Marex a déclaré que le rachat étendra sa présence à Dubaï, dans la région Asie-Pacifique et créera une franchise américaine. Il devrait être achevé d’ici la fin de l’année.

ED&F Man a déclaré que la vente de MCM lui permettrait de se concentrer sur son cœur de métier, les matières premières.

« Nous sommes donc convaincus que ce changement de propriétaire profitera à toutes nos parties prenantes », a déclaré Jade Moore, directrice exécutive du groupe ED&F Man.

Marex, qui a retiré une offre publique initiale l’an dernier, a déclaré en avril qu’il souhaitait toujours s’introduire sur le marché et attendait des conditions plus calmes avant une éventuelle relance.

Marex est détenue majoritairement par la société de capital-investissement JRJ Group et ses partenaires, Trilantic Capital Partners et BXR Group, qui ont pris des participations dans le courtier en 2010.

(Reportage par Eric Onstad; Montage par Sandra Maler)

((eric.onstad@thomsonreuters.com ; +44 20 7542 7093 ; Twitter https://twitter.com/ReutersEricO ; Messagerie Reuters : eric.onstad.thomsonreuters.com@Reuters.net))

Les vues et opinions exprimées ici sont les vues et opinions de l’auteur et ne reflètent pas nécessairement celles de Nasdaq, Inc.



nasdaq

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page