Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Politique

Maison Blanche : Trump qualifiant les personnes reconnues coupables du 6 janvier d’« otages » est « grotesque »

L’attachée de presse de la Maison Blanche, Karine Jean-Pierre, a critiqué l’ancien président Trump pour avoir qualifié d’« otages » ceux qui ont été reconnus coupables d’accusations liées à l’attaque du Capitole en 2021.

On a demandé lundi à Jean-Pierre lors d’une conférence de presse sur Air Force One ce que le président Biden avait à dire à propos des récentes remarques de Trump qualifiant les accusés du 6 janvier d’« otages ». Elle a souligné le discours de Biden vendredi, qui a attaqué l’ancien président pour avoir embrassé l’extrémisme qui a eu lieu lors des émeutes au Capitole.

Elle a déclaré qu’il était « grotesque » de décrire comme otages les personnes reconnues coupables de crimes liés aux actions qu’ils ont commises ce jour-là et de les comparer aux personnes capturées par les militants du Hamas comme otages en Israël le 7 octobre.

« J’ai vu des vétérans américains constater à quel point il était grotesque et offensant de comparer des personnes reconnues coupables d’agression contre des flics et de tentative de renversement du gouvernement américain, que des vétérans, que des vétérans sont morts en défendant des Américains innocents », a-t-elle déclaré.

« C’est grotesque de faire ce genre de comparaisons, et le président, vous savez, a parlé avec beaucoup de force de la façon dont il a vu le 6 janvier et a expliqué que nous devions faire un choix ici », a-t-elle ajouté.

Lors d’un arrêt de campagne dans l’Iowa samedi, troisième anniversaire des attaques contre le Capitole, Trump a appelé Biden à libérer les personnes détenues pour des accusations liées aux attaques du 6 janvier au Capitole.

«Ils devraient libérer les otages du J6. Ils ont assez souffert», a-t-il déclaré samedi. « Libérez les otages du J6, Joe. Libère-les, Joe. Tu peux le faire très facilement, Joe.

Trump avait précédemment qualifié les personnes emprisonnées pour leurs actions lors de l’émeute du Capitole d’« otages » en novembre.

« Eh bien, merci beaucoup, et vous savez ce que c’était », avait-il déclaré à l’époque. « Je les appelle les « otages du J6 », pas les prisonniers. Je les appelle les otages, que s’est-il passé. Et vous savez, c’est dommage.

La représentante Elise Stefanik (RN.Y.) a fait écho au langage de Trump dimanche dans l’émission «Meet the Press» de NBC.

« Je suis préoccupé par le traitement des otages du 6 janvier », a déclaré Stefanik lorsqu’on lui a demandé si ceux qui ont pris d’assaut le Capitole devraient être tenus responsables dans toute la mesure de la loi. « Le Congrès a une règle de contrôle sur le traitement des prisonniers. Et je crois que nous assistons à une militarisation du gouvernement fédéral non seulement contre le président Trump, mais également contre les conservateurs.»

Copyright 2023 Nexstar Media Inc. Tous droits réservés. Ce matériel ne peut pas être publié, diffusé, réécrit ou redistribué.

Eleon Lass

Eleanor - 28 years I have 5 years experience in journalism, and I care about news, celebrity news, technical news, as well as fashion, and was published in many international electronic magazines, and I live in Paris - France, and you can write to me: eleanor@newstoday.fr
Bouton retour en haut de la page