Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

Macron déclare qu’il « ne peut pas y avoir de drapeau russe » aux JO de Paris

Alors que des questions demeurent sur la participation des athlètes russes et biélorusses aux Jeux Olympiques de Paris 2024, le président français Emmanuel Macron a insisté sur le fait qu’il n’y avait « pas de place » pour la Russie aux Jeux.

Publié le:

1 minute

« Il est clair qu’il ne peut pas y avoir de drapeau russe aux Jeux de Paris, je pense qu’il y a un consensus général là-dessus », a déclaré Macron dans un entretien au quotidien sportif. l’équipe publié mercredi soir.

« Il n’y a pas de place pour la Russie en tant que pays à une époque où elle a commis des crimes de guerre, où elle expulse des enfants. »

Depuis que la Russie a envahi l’Ukraine en février 2022, les athlètes russes et son alliée biélorusse ont fait face à des sanctions de la part de nombreux sports.

Des Olympiens neutres ?

Interrogé sur la présence éventuelle d’athlètes russes, même neutres, aux Jeux olympiques, Macron a déclaré que la décision dépendrait du Comité international olympique (CIO).

« C’est la question principale, et c’est là que le monde olympique, en toute honnêteté, doit exprimer son opinion et clarifier ses garanties. Et cela doit être compris par les Ukrainiens », a-t-il déclaré.

« C’est l’exercice d’équilibre que nous devons réaliser », a-t-il déclaré, ajoutant que ce n’était pas au pays hôte de décider ce que le CIO devait faire et qu’il avait « une confiance totale » dans le président du CIO, Thomas Bach.

Le CIO a recommandé d’autoriser les athlètes des deux pays à titre individuel sous un drapeau neutre, et leur participation dépendrait de leur soutien actif ou non à la guerre en Ukraine.

Macron a déclaré que la question se posait de savoir comment faire la différence entre les athlètes qui soutiennent le régime russe et ceux qui en sont les victimes.

« La vraie question à laquelle le monde olympique aura réponse est de savoir quelle place accorder à ces athlètes russes qui se sont parfois préparés (pour les Jeux) toute leur vie, et qui peuvent aussi être les victimes de ce régime », a déclaré Macron.

(avec AFP)

New Grb2

Gérard Truchon

An experienced journalist in internal and global political affairs, she tackles political issues from all sides
Bouton retour en haut de la page