Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

Macron confirme la fin de l’opération militaire anti-jihadiste en Afrique de l’Ouest

Le président français Emmanuel Macron a annoncé mercredi que la France mettait fin à sa mission anti-djihadiste Barkhane en Afrique après plus d’une décennie, affirmant qu’une nouvelle stratégie serait élaborée avec des partenaires africains.

« J’ai décidé, en coordination avec nos partenaires, d’officialiser aujourd’hui la fin de l’opération Barkhane », a déclaré Macron dans un discours liminaire sur la politique militaire.

Cette décision est la « conséquence de ce que nous avons vécu » ces derniers mois et une nouvelle stratégie sera élaborée au cours du prochain semestre, a-t-il ajouté.

« Notre soutien militaire aux pays africains se poursuivra, mais selon de nouveaux principes que nous avons définis avec eux », a déclaré Macron.

Il a indiqué que la future stratégie reposerait sur une coopération beaucoup plus étroite avec les armées africaines pour alléger et dynamiser le déploiement propre de la France.

« Nos engagements avec nos partenaires en Afrique seront axés sur une logique de coopération et de recours à leurs armes », a déclaré Macron aux hauts gradés des forces armées et aux diplomates à bord d’un porte-hélicoptères français.

Les forces françaises ont fait face à une hostilité croissante de la part de certains qui les considèrent comme la force d’occupation inefficace d’une ancienne puissance coloniale, et Macron a retiré des troupes du Mali cette année alors que les relations se sont détériorées avec les dirigeants militaires du pays.

Environ 3 000 soldats français restent au Burkina Faso, au Tchad et au Niger. Il n’y a pas de plans immédiats pour une réduction des effectifs.

Macron a déclaré que dans les prochains jours, des échanges seraient lancés avec les nations africaines et les organisations régionales et alliées « pour changer le statut, le format et la mission » des bases françaises en Afrique.

« Nos interventions devraient avoir de meilleurs délais et dès le début. Nous ne voulons pas rester engagés pendant une durée illimitée dans des opérations extérieures », a-t-il déclaré.

Il a déclaré que le partenariat devrait « répondre aux demandes explicites » faites par les pays africains.

(AFP)


France 24

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page