LVMH: La croissance du chiffre d’affaires ralentit à 3% au 1er trimestre – 16/04/2024 à 22:51

Le géant du luxe LVMH a annoncé une croissance organique de 3 % de son chiffre d’affaires au premier trimestre, marquant un ralentissement alors que l’inflation a incité davantage de consommateurs à faire preuve de retenue.

La première marque mondiale de luxe, qui possède entre autres les marques Louis Vuitton et Dior, ainsi que le cognac Hennessy et le joaillier Tiffany, a réalisé un chiffre d’affaires de 20,69 milliards d’euros, conforme aux attentes. analystes.

En données publiées, les ventes du groupe sont en baisse de 2%, en grande partie due aux effets de change.

Ce résultat contraste avec le début de l’année 2023, où les ventes trimestrielles avaient été stimulées par la levée des restrictions liées au COVID-19 sur le marché clé de LVMH en Chine continentale. Cette année, l’entreprise fait face aux inquiétudes concernant un ralentissement mondial prolongé, qui a fait chuter les actions des sociétés de luxe au cours de l’année écoulée.

LVMH est la deuxième entreprise européenne cotée en bourse et le premier fabricant de produits de luxe à publier des résultats trimestriels, qui donnent le ton, dans un contexte marqué par des inquiétudes croissantes sur la demande en Chine, deuxième économie mondiale.

Le mois dernier, Kering, propriétaire de Gucci, a prévenu que ses ventes au premier trimestre chuteraient de 10 % sur un an, avec de fortes baisses en Asie, ce qui pèserait sur les perspectives du secteur.

Le directeur financier de LVMH, Jean-Jacques Guiony, s’est toutefois déclaré « plutôt satisfait » de la demande des acheteurs chinois.

Il a indiqué que les achats chinois de produits Louis Vuitton avaient augmenté d’environ 10%, dont une part croissante hors de Chine continentale avec la reprise des voyages touristiques, notamment au Japon et, dans une moindre mesure, en Chine. L’Europe .

Au total, les ventes de la division mode et maroquinerie de LVMH, qui comprend Louis Vuitton et Dior, ont augmenté de 2%, conformément aux attentes. Ils marquent toutefois un ralentissement, après une hausse de 9% sur un an au trimestre précédent.

L’action LVMH est volatile depuis le début du ralentissement du secteur du luxe et a chuté de 11 % sur l’année écoulée.

(Reportage de Mimosa Spencer et Dominique Patton, version française de Gaëlle Sheehan)

Quitter la version mobile