Skip to content
L’Ukraine a « suspendu » les pourparlers de paix – Poutine — RT Russie et ex-Union soviétique

Kiev n’a pas montré d’intérêt pour un dialogue « sérieux » et significatif, a déclaré le président russe

Le processus de négociations entre la Russie et l’Ukraine a été « suspendu de fait » par Kiev, a déclaré le président Vladimir Poutine. Il a fait ces remarques lors d’un appel téléphonique avec son homologue finlandais, Sauli Niinisto, samedi.

«Vladimir Poutine, en particulier, a partagé son évaluation de l’état du processus de négociation entre les représentants russes et ukrainiens, qui a été de facto suspendu par Kiev, qui n’a pas montré d’intérêt pour un dialogue sérieux et significatif», a déclaré le Kremlin dans un communiqué.

L’appel téléphonique était axé sur la pression de la Finlande pour l’adhésion à l’OTAN, qui a été revigorée au milieu de la crise ukrainienne. Selon le bureau du président finlandais, Niinisto a déclaré à Poutine que son pays était sur le point de prendre la décision de rejoindre le bloc militaire dirigé par les États-Unis dans quelques jours.

LIRE LA SUITE:
La Russie suspend l’approvisionnement en électricité de la Finlande

Poutine a averti que la décision d’Helsinki d’abandonner son « politique traditionnelle de neutralité militaire » serait un « erreur, » soulignant qu’il y avait « aucune menace pour la sécurité de la Finlande. » Le déménagement « peut avoir un impact négatif » sur « mutuellement bénéfique » relations entre la Finlande et la Russie, a-t-il dit.

Le voisin finlandais et un autre pays neutre de longue date, la Suède, envisage également une candidature à l’adhésion à l’OTAN dans le cadre de l’opération russe en Ukraine, et pourrait déposer sa candidature dès lundi, selon les médias locaux.

La Russie a attaqué l’Ukraine fin février, après l’échec de Kiev à mettre en œuvre les termes des accords de Minsk, signés pour la première fois en 2014, et la reconnaissance éventuelle par Moscou des républiques du Donbass de Donetsk et de Lougansk. Les protocoles négociés par l’Allemagne et la France ont été conçus pour donner aux régions séparatistes un statut spécial au sein de l’État ukrainien.

Le Kremlin a depuis exigé que l’Ukraine se déclare officiellement un pays neutre qui ne rejoindra jamais le bloc militaire de l’OTAN dirigé par les États-Unis. Kiev insiste sur le fait que l’offensive russe n’a pas été provoquée et a démenti les allégations selon lesquelles il prévoyait de reprendre les deux républiques par la force.

RTEn

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.