Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Politique

« L’UE peut aller très vite quand elle veut », déclare la porte-parole de la Commission européenne en France


Adina Revol, la porte-parole de la Commission européenne en France, est revenue sur franceinfo sur les annonces d’Ursula von der Leyen dans son discours sur l’état de l’Union, notamment sur les super-profits.

Article écrit par

Publié

Temps de lecture : 1 minute.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a prononcé son discours sur l’état de l’Union mercredi 14 septembre. Un discours de mi-mandat où l’Ukraine tenait une large place mais aussi l’énergie et les fameux super-profits des entreprises. Ursula von der Leyen veut un plafonnement des super-profits qui rapporteraient 140 milliards d’euros aux États duUnion européenne qui pourraient ensuite les redistribuer aux ménages et aux entreprises vulnérables. « L’UE peut aller très vite quand elle veut »déclare Adina Revol, porte-parole de la Commission européenne en France.

franceinfo : Le discours d’Ursula von der Leyen est-il celui de la reconquête de l’Europe en cette période très tendue sur le plan international ?

Adina Revol : Face au courage du peuple ukrainien, la puissance de l’Union européenne – ce que nous avons fait depuis le 24 février – est notre devoir de solidarité. Nous avons donc montré notre solidarité avec le peuple ukrainien qui se bat et paie le prix du sang et qui, ce faisant, défend nos valeurs.

Concernant les superprofits, a-t-on enfin trouvé la solution de manière commune ?

Les propositions ont été faites et l’Union européenne peut aller très vite quand elle le veut. Nous avons fait une très vaste consultation.

Que contient le plan de soutien aux PME annoncé par Ursula von der Leyen ?

Les PME sont au cœur de l’économie sociale de marché. Nous devons donc les protéger. Le président a notamment parlé des retards de paiement qui se sont accumulés et ont augmenté. Ça aide ces entreprises là et au niveau européen on a un cadre depuis 2011 mais ce cadre doit être revu et renforcé.

Deux mots étaient absents, ou simplement mentionnés en arrière-plan : inflation et pouvoir d’achat. Pourquoi Ursula von der Leyen n’a-t-elle pas été plus claire sur ces deux points ?

Le président a parlé de la récession la plus profonde que nous ayons connue pendant la pandémie et aussi du plan de relance. Le plan de relance européen qui nous a permis de réaliser la reprise la plus rapide de l’histoire de l’Europe. C’est un moment historique et c’est du pouvoir d’achat. Je prendrai un exemple concret : « Ma prime rénovation » qui bénéficie à 80% des ménages modestes en France est entièrement financée par le Plan de Relance Européen.



francetvinfo

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page