Nouvelles du monde

Liz Truss défend des réductions d’impôts controversées alors que la livre chute

Truss a déclaré à Tapper qu’en réduisant les impôts, son gouvernement « incitait les entreprises à investir et nous aidons également les gens ordinaires à payer leurs impôts ».

Alors que les coupes étaient attendues, les critiques préviennent qu’elles seront plus bénéfiques pour les riches que pour la majorité de la société britannique. Peu de temps après que le ministre des Finances de Truss, Kwasi Kwarteng, a annoncé les coupes vendredi, la livre a chuté de près de 2,6% à son plus bas niveau par rapport au dollar américain depuis 1985.

Le Trésor britannique a déclaré que les réductions, qui comprennent la réduction du taux maximal d’impôt sur le revenu de 45% à 40%, des réductions des droits payés sur les achats de maisons et l’annulation d’une hausse prévue des taxes sur les entreprises, effaceraient 45 milliards de livres sterling (50 dollars). milliards) sur les recettes publiques au cours des cinq prochaines années.

Pressée sur la responsabilité de son plan économique, Truss a déclaré à Tapper: « Je n’accepte pas du tout la prémisse de – la prémisse de la question. Le Royaume-Uni a l’un des niveaux d’endettement les plus bas du G7, mais nous en avons un des niveaux d’imposition les plus élevés. Actuellement, nos taux d’imposition sont au plus haut depuis 70 ans. »

Malgré le coup porté aux recettes publiques, Truss a confirmé dans l’interview que son gouvernement aiderait toujours les citoyens à payer leurs factures d’énergie cet hiver.

« Nous avons également mis en place un ensemble de mesures pour soutenir les consommateurs avec les prix de l’énergie, pour nous assurer que personne n’aura à payer plus de 2 500 £ sur ses factures. »

L’engagement d’aider les Britanniques à payer leurs factures d’énergie précède ce qui devrait être un hiver brutal. L’inflation a dépassé 10 % en juillet pour la première fois en 40 ans, sous l’effet de la hausse des prix de l’énergie et des aliments. Les factures d’énergie des ménages ont déjà augmenté de 54 % cette année et pourraient encore augmenter.

Truss a également été critiqué pour avoir fait cet engagement tout en refusant de taxer les sociétés énergétiques pour leurs gains exceptionnels. Le gouvernement comptera plutôt sur l’emprunt pour couvrir le coût, ce que l’opposition a décrit comme faisant peser le coût sur la carte de crédit du pays.


Cnn Eue En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page