Nouvelles locales

L’Italie face aux incendies et à la canicule : 16 villes en alerte rouge


L’Italie affronte vendredi la journée la plus chaude de la canicule actuelle, avec 16 villes en état d’alerte du nord au sud de la péninsule, dont certaines régions sont également ravagées par les incendies.

Au nord, Milan, la capitale de la Lombardie, devrait toucher les 40 degrés, et des pointes de 39 degrés sont attendues à Bologne (nord), et Rome (centre). Jeudi, la ville de Pavie (nord) a battu son record de température avec 39,6 degrés.

L’Italie est « sur le point d’atteindre la puissance maximale de l’anticyclone africain Apocalypse4800. Le chiffre de 4800 explique très bien la situation (…) le thermomètre ne descend en dessous de zéro degré qu’à des altitudes supérieures à 4800 mètres», souligne le site spécialisé ilmeteo.it.

Même après le passage de cette nouvelle canicule, aucun répit n’est à prévoir. « Pendant trois mois consécutifs, mai, juin et juillet, l’anomalie climatique s’est confirmée, avec des températures au niveau national d’au moins deux à trois degrés au-dessus de la moyenne saisonnière », note ilmeteo.it, ajoutant que cette anomalie au niveau des températures devrait durer jusqu’au début du mois d’août.

Les sapeurs-pompiers ont encore effectué des dizaines d’interventions jeudi contre des incendies. Le plus grand incendie se situe en Toscane près de Massarosa, où 860 hectares ont déjà brûlé et un millier de personnes ont dû être évacuées. L’origine de la catastrophe pourrait être criminelle et le parquet de Lucca a ouvert une enquête.

Selon le service de surveillance européen spécialisé Copernicus, 27.571 hectares ont déjà été dévorés par les flammes en Italie en 2022, contre 39.904 en France, 199.651 en Espagne, 149.324 en Roumanie et 48.106 hectares au Portugal.

Les incendies de forêt qui ont fait rage en Europe ces dernières semaines ont déjà touché plus de superficie que durant toute l’année 2021, selon Copernicus. Dans les 27 pays de l’Union européenne, ils ont ravagé au total 517 881 hectares depuis le début de l’année (chiffres du 16 juillet).



journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page