Nouvelles sportives

L’IRFU interdit aux femmes transgenres le rugby féminin full-contact | Actualités du rugby à XV


L’IRFU a annoncé qu’elle interdisait aux femmes transgenres de participer au rugby féminin full-contact : « La nouvelle politique… signifiera que le rugby contact pour les joueuses de la catégorie féminine est limité à celles dont le sexe a été enregistré comme féminin à la naissance. »

Dernière mise à jour : 10/08/22 15h11

L’Irish Rugby Football Union modifie sa politique de participation des genres pour la saison à venir, empêchant les femmes transgenres de jouer au rugby féminin de contact.

L’IRFU a déclaré que cette décision était « basée sur des preuves médicales et scientifiques et conforme aux directives de World Rugby ».

Cela fait suite à une décision similaire de la RFU en Angleterre, qui a annoncé la décision en juillet, le Conseil de la RFU ayant voté en faveur de l’interdiction, après un examen de deux ans.

« L’IRFU est parfaitement conscient qu’il s’agit d’un domaine sensible et difficile pour les personnes impliquées et la communauté LGBT + au sens large et continuera à travailler avec les personnes concernées, en leur apportant un soutien pour garantir leur implication continue dans le jeu », lit-on dans un communiqué publié mercredi après-midi.

« Des recherches récentes évaluées par des pairs fournissent des preuves qu’il existe des différences physiques entre les personnes dont le sexe a été attribué à un homme et celles à une femme à la naissance, et les avantages en termes de force, d’endurance et de physique apportés par la puberté masculine sont significatifs et conservés même après la suppression de la testostérone. .

« La nouvelle politique, qui est conforme à celle de World Rugby, de la RFU et d’autres instances dirigeantes, signifiera que le rugby de contact pour les joueurs de la catégorie féminine est limité à ceux dont le sexe a été enregistré comme féminin à la naissance.

« Il y a deux joueurs enregistrés concernés, en Irlande, par ce changement et l’IRFU a discuté de la question directement avec eux, y compris des options pour rester actifs dans le jeu, telles que des formats de jeu sans contact (tag/touch rugby), l’arbitrage, le coaching , et le bénévolat, soulignant que l’IRFU apprécie leur implication continue dans le jeu.

« Dans la catégorie masculine, les joueurs dont le sexe est enregistré à la naissance comme féminin peuvent continuer à jouer s’ils fournissent un consentement écrit et qu’une évaluation des risques est effectuée. L’IRFU a parlé aux joueurs que nous sommes autorisés à contacter directement et travaillera avec eux pour soutenir la participation continue au sport. »

Il y a eu des réactions mitigées suite aux décisions de la RFU et de la RFL d'interdire aux joueuses transgenres de participer au rugby féminin à contact complet

Veuillez utiliser le navigateur Chrome pour un lecteur vidéo plus accessible

Il y a eu des réactions mitigées suite aux décisions de la RFU et de la RFL d’interdire aux joueuses transgenres de participer au rugby féminin à contact complet

Il y a eu des réactions mitigées suite aux décisions de la RFU et de la RFL d’interdire aux joueuses transgenres de participer au rugby féminin à contact complet

Anne Marie Hughes, Spirit of Rugby Manager, qui a travaillé sur l’élaboration de politiques dans ce domaine depuis 2014, a déclaré : « L’IRFU s’engage pour l’inclusivité et a travaillé avec les joueurs et d’autres groupes de la communauté LGBT+ pour expliquer que ce changement est basé uniquement sur de nouvelles recherches liées à la sécurité. Il s’agit d’un domaine particulièrement sensible, et il est important que le respect soit démontré à tous les membres de notre famille du rugby et à la communauté au sens large.

« Nous continuerons à travailler pour être aussi inclusifs que possible et à explorer des domaines tels que le tag et le touch rugby, que nous savons que certains de nos joueurs envisagent déjà, l’arbitrage, le bénévolat et l’entraînement.

« Nous continuons à soutenir la communauté LGBT+, et même si nous acceptons qu’aujourd’hui certains puissent être déçus par cette décision, nous voulons à nouveau leur souligner qu’il y a une place pour tout le monde dans le rugby, et nous pouvons tous travailler ensemble. »



Sky Sports

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page