Nouvelles du monde

L’interdiction olympique russe serait « criminelle » selon le ministre


Oleg Matytsin a commenté au milieu des spéculations selon lesquelles les Russes pourraient manquer de participer aux Jeux de Paris 2024

Le ministre russe des Sports, Oleg Matytsin, a averti le Comité international olympique (CIO) que tout retrait potentiel d’athlètes russes des Jeux olympiques de 2024 à Paris serait « criminel. »

La Russie s’est produite aux Jeux de Tokyo 2020 et de Pékin 2022 en tant que Comité olympique russe (ROC) en raison de sanctions découlant d’une longue ligne de dopage.

Cependant, quatre jours après la fin des Jeux olympiques d’hiver, la Russie a lancé son opération militaire en Ukraine, ce qui a incité le CIO à recommander aux fédérations sportives du monde entier d’interdire à ses équipes, clubs et athlètes tous les événements sportifs internationaux.

Certains sports comme le tennis ont permis aux Russes de concourir sous un statut neutre, bien que de nombreuses fédérations aient émis des interdictions générales.

Lire la suite

Le chef de World Athletics revendique la Russie

En athlétisme, la Russie n’a pas été autorisée à envoyer des concurrents aux championnats du monde en cours à Eugene, dans l’Oregon, le chef de World Athletics, Sebastian Coe, affirmant que leur présence était « inconcevable« .

La personnalité influente du CIO, Craig Reedie, a averti la semaine dernière que la Russie risquait d’être exclue de Paris 2024 car ses athlètes pourraient ne pas être en mesure de participer aux épreuves de qualification.

Le ministre russe des Sports Matytsin a réagi à la possibilité d’une éventuelle interdiction des Jeux de Paris par de vives critiques.

« Nous avons dit plus d’une fois, et cela est confirmé par des représentants d’autres pays et fédérations, que sans la Russie, le développement du sport mondial est impossible », a-t-il ajouté.Matytsin a fait remarquer à Match TV.

« Et priver [Russia of] le droit de participer aux Jeux Olympiques, je pense que ce serait un crime et conduirait à une discorde encore plus grande au sein du mouvement olympique. »

Lire la suite

La championne olympique russe de saut en hauteur Mariya Lasitskene pourrait faire partie des personnes concernées par une interdiction.  © Martin Rickett / PA Images via Getty Images
La Russie face à l’interdiction des JO de Paris 2024, prévient un responsable

« Nous sommes prêts pour le développement dans n’importe quel format, pour n’importe quelle perspective, » Matytsin a révélé tout en soulignant qu’il ne « voyez la nécessité de créer des jeux alternatifs. »

« Nous avons suffisamment de formats et d’opportunités – BRICS, SCO, CIS, pour que nos athlètes ne perdent pas l’environnement compétitif. Le temps nous le dira, j’espère que la raison prévaudra dans les fédérations internationales et le CIO. » il continua.

Matytsin a ajouté qu’il n’y avait aucune information sur le nombre d’athlètes russes qui pourraient décider de changer de nationalité afin de participer à des événements internationaux.

« Nous n’avons pas été contactés officiellement. Aucun des sportifs de tête n’a exprimé de souhait et n’a pris une position active pour changer la citoyenneté sportive », a-t-il ajouté. dit Matytsine.

LIRE LA SUITE: Il est prématuré de parler de l’interdiction olympique russe de 2024 – patron du tennis

RTEn

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page