Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles sportives

Lina Nielsen: la coureuse britannique du 400 m haies s’ouvre sur sa rechute de sclérose en plaques avant les championnats du monde d’athlétisme | Nouvelles d’athlétisme


Lina Nielsen dit qu’elle est entrée dans l’été en « forme physique optimale » avant d’être ralentie par une « poussée » de symptômes de sclérose en plaques. La sœur cadette de Nielsen, Laviai, a également reçu un diagnostic de SEP avant de se rendre aux Jeux olympiques l’année dernière

Dernière mise à jour : 24/08/22 11h22

Veuillez utiliser le navigateur Chrome pour un lecteur vidéo plus accessible

L’athlète britannique de 400 m haies Lina Nielsen a parlé de sa sclérose en plaques depuis l’âge de 17 ans et de la façon dont cela a affecté sa carrière d’athlète

L’athlète britannique de 400 m haies Lina Nielsen a parlé de sa sclérose en plaques depuis l’âge de 17 ans et de la façon dont cela a affecté sa carrière d’athlète

La coureuse britannique du 400 m haies Lina Nielsen admet qu’elle n’a pas pu sentir sa jambe de tête lors de la compétition aux Championnats du monde d’athlétisme cet été après avoir connu une rechute des symptômes de la sclérose en plaques à la veille de sa chaleur dans l’Oregon.

Nielsen a révélé plus tôt ce mois-ci qu’elle avait reçu un diagnostic de sclérose en plaques récurrente-rémittente, la forme la plus courante de la maladie, juste avant son 18e anniversaire.

Maintenant âgée de 26 ans, elle était entrée dans un été chargé programmé dans la meilleure forme de sa vie pour être frappée par une « poussée » gênant ses performances.

« Cela a été un été tellement chargé et je ne m’attendais pas à ce qu’une poussée se produise juste avant mes premiers championnats de l’été, donc un très mauvais timing », a déclaré Nielsen à Sky Sports.

« J’ai juste souffert d’un engourdissement du côté gauche ainsi que d’une faiblesse du côté droit, qui ont eu tendance à disparaître assez rapidement, mais cela a affecté l’entraînement avant ces compétitions. Je n’ai donc pas fait exactement ce que je voulais à ces championnats, mais encore sorti et apprécié.

« Cela ne m’affecte pas trop, j’ai réussi à rester en bonne santé pendant cinq ans sans poussées ni rechutes, donc que cela se produise un jour avant les Championnats du monde était vraiment inattendu.

« J’ai juste géré en conséquence, j’ai réduit l’intensité de l’entraînement, je m’adapte juste vraiment. Je ne veux pas arrêter le sport, je fais juste en sorte d’écouter le corps et de vraiment le respecter. »

Nielsen a remporté l'argent aux championnats britanniques de cette année à Manchester

Nielsen a remporté l’argent aux championnats britanniques de cette année à Manchester

Sa décision de s’ouvrir est intervenue après qu’une rechute l’a amenée à manquer les demi-finales d’un championnat du monde auquel elle avait participé à la suite d’un record personnel dans la Diamond League en juin.

Malgré le revers, Nielsen a également participé plus tard aux Jeux du Commonwealth à Birmingham où elle a terminé dernière de sa première course.

« Vous participez à ces championnats en pleine forme et vous savez exactement comment courir la course, donc pour que cela soit dans votre esprit, il est important de ne pas paniquer et je me souviens juste de m’être dit » vous avez couru cette course tellement de fois fois dans votre carrière, faites exactement comme vous l’avez toujours fait », a ajouté Nielsen.

« C’est la mémoire musculaire, même si je ne peux pas sentir où se trouve la jambe. Malheureusement, je suis en tête de la jambe gauche, donc quand je franchis les haies, c’est la jambe gauche qui passe et je ne pouvais pas sentir la jambe gauche passer l’obstacle.

« Je devais juste avoir confiance en ma technique que j’ai pratiquée pendant des années maintenant.

« C’est ce que vous faites dans le sport, parfois vous basculez jusqu’à la ligne de départ avec un petit pincement d’Achille ou une tension aux ischio-jambiers et vous n’avez qu’à faire confiance à votre entraînement et à votre capacité à performer.

« Je ne pense pas avoir tout à fait compris comment j’ai réussi à me rendre sur la ligne de départ. Je pense que dans quelques semaines, je regarderai en arrière et je me demanderai ‘comment ai-je fait ça ?’, mais à l’époque, vous venez de envie d’aller courir la course que tu as courue des milliers de fois auparavant. »

Laviai Nielsen a aidé la Grande-Bretagne à décrocher le bronze au relais 4x400 m aux Championnats du monde cet été

Laviai Nielsen a aidé la Grande-Bretagne à décrocher le bronze au relais 4×400 m aux Championnats du monde cet été

La sœur jumelle de Nielsen, Laviai, a également reçu un diagnostic de sclérose en plaques l’année dernière, deux jours seulement avant de s’envoler pour participer aux Jeux olympiques de Tokyo.

La sœur aînée Lina a admis qu’il était difficile de dire à Laviai qu’elle pourrait un jour souffrir de la maladie, sachant à quel point cela avait été difficile pour elle-même après l’avoir découvert.

« Au moment où j’ai été diagnostiqué, c’était il y a neuf ans maintenant, donc beaucoup de choses ont changé depuis, mais je me souviens d’avoir fait des recherches sur la SEP et c’était toujours des choses tristes, vous voyiez des gens en fauteuil roulant et les gens devaient arrêter leurs activités quotidiennes. -la vie de tous les jours et il faisait vraiment noir », a-t-elle expliqué.

« Je me souviens ne pas vouloir regarder quoi que ce soit de ce genre de choses, je pense que c’est l’une des raisons pour lesquelles je ne l’ai pas tout à fait traité parce que je n’avais pas le courage de lire à ce sujet.

« Je me souviens que je ne voulais pas que ma sœur jumelle traverse ce que j’ai vécu.

« Au moment où j’ai été diagnostiquée, j’étais paralysée du côté droit de mon corps et je ne voulais pas qu’elle subisse cela, il était donc assez difficile de lui dire qu’elle le pourrait un jour.

« C’était une période vraiment difficile, surtout à 17 ans. C’était une période difficile et je voulais juste continuer à vivre comme avant. »



Sky Sports

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page