Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

l’hommage d’Emmanuel Macron et d’Édouard Philippe


Lyon a dit au revoir à Gérard Collomb, ce mercredi 29 novembre 2023. Les obsèques de l’ancien maire de la ville, décédé samedi à l’âge de 76 ans, ont été célébrées à la cathédrale Saint-Jean, en présence de nombreuses personnalités politiques. : le président de la République Emmanuel Macron et son épouse Brigitte, la Première ministre Élisabeth Borne, les ministres de l’Intérieur Gérald Darmanin, de l’Économie Bruno Le Maire, de l’Agriculture Marc Fesneau, l’ancien chef du gouvernement Édouard Philippe ou encore l’ancien socialiste le président François Hollande, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez, le maire de Nice Christian Estrosi, l’actuel maire de Lyon Grégory Doucet, l’ancien maire de la ville Michel Noir et les anciens ministres François Bayrou, Richard Ferrand et Christophe Castaner.

Emmanuel Macron et Brigitte Macron à leur arrivée aux funérailles de Gérard Collomb. | LAURENT CIPRIANI / AFP

Emmanuel Macron et Brigitte Macron à leur arrivée aux funérailles de Gérard Collomb. | LAURENT CIPRIANI / AFP

Couvert d’un drapeau tricolore, le cercueil de Gérard Collomb, exposé depuis deux jours à l’Hôtel de Ville, pour permettre aux Lyonnais de se recueillir, atteint, peu après 11 heures, la cathédrale où 1 500 personnes étaient rassemblées. Les personnes qui n’avaient pas pu pénétrer dans l’édifice religieux ont pu suivre la cérémonie sur un écran géant installé sur la place.

Lire aussi : L’hommage des Lyonnais à Gérard Collomb : « Nous étions importants à ses yeux »

L’ancien patron de l’Olympique Lyonnais Jean-Michel Aulas, l’ancienne Miss France Sylvie Tellier, l’humoriste Laurent Gerra, le basketteur Tony Parker étaient également présents pour cette célébration, présidée par l’archevêque de Lyon M.gr Olivier de Germay, qui a salué la mémoire de « Georges Collomb » avant de se corriger et de rendre hommage à Gérard Collomb, aux côtés de l’ancien archevêque de Lyon Philippe Barbarin.

Ancien président de la République François Hollande. | PISCINE VIA REUTERS

Ancien président de la République François Hollande. | PISCINE VIA REUTERS

Gérard Collomb aura su rassembler « la ville dont il était le prince »dit l’écrivain et académicien Marc Lambron, saluant par la voix de son ami « l’âme de cette ville » de Lyon.

Édouard Philippe salue un humaniste

« Rien ne prédestinait Gérard Collomb à conquérir par la gauche cette citadelle jugée imprenable »a rappelé Édouard Philippe, louant « patience et cohérence » de l’ancien maire de la capitale des Gaules (2001-2017 et 2018-2020) et ancien ministre de l’Intérieur (2017-2018).

Un homme « cultivé à l’infini »doté « parfaitement conscient de ce qu’il devait aux Français »réputé pour son « la sincérité »son « franc » et son « humanisme ».

Première ministre Élisabeth Borne. | PISCINE VIA REUTERS

Première ministre Élisabeth Borne. | PISCINE VIA REUTERS

« L’héritage de Gérard Collomb est l’espoir d’une France fraternelle […]c’est cette flamme qui ne doit pas s’éteindre »» a ajouté l’ancien Premier ministre, quelques jours avant la Fête des Lumières, un événement lyonnais qui tenait tant à cœur à l’ancien maire.

Emmanuel Macron : « Je sais ce que je vous dois »

« Cher Gérard »a commencé Emmanuel Macron, « vous avez changé la vie des Lyonnais, […] tu es devenu Lyon made man […] et vous êtes entré dans la vie des Français.

Le chef de l’État a dressé le portrait d’un « homme de terrain et poignée de main », « grand maire, grand parlementaire et grand ministre » qui a « protégé les Français » Et « fait preuve de lucidité sur les fractures qui traversent notre population ».

Caroline Collomb, la veuve de Gérard Collomb. | LAURENT CIPRIANI / AFP

Caroline Collomb, la veuve de Gérard Collomb. | LAURENT CIPRIANI / AFP

Emmanuel Macron a rappelé que Gérard Collomb avait été l’un de ses premiers soutiens (dès 2016), dans le projet de « dépassement politique » ce qui l’a amené à devenir président de la République.

«Je sais ce que je te dois. […] Sans avoir croisé ton chemin, je ne serais pas là où je suis”a assuré le locataire de l’Élysée, défendant le « bloc central, meilleur bouclier contre ces extrêmes que vous n’avez jamais cessé de combattre ».


Gn fr loc

Malagigi Boutot

A final year student studying sports and local and world sports news and a good supporter of all sports and Olympic activities and events.
Bouton retour en haut de la page