Nouvelles locales

« L’événement JMP » : du grand Jean-Marc Parent


Jean-Marc Parent était de retour au Festival Juste pour rire vendredi soir, présentant pour la première fois depuis 2017 son légendaire « Événement JMP » à la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts.

Rempli de surprises et d’inconnues, où les dérapages et les dépassements de temps sont monnaie courante – on sait quand ça commence, mais on ne sait jamais quand ça se termine – l’événement de vendredi n’a pas dérogé à la règle.

Alliant musique et humour, la 11e édition de ce spectacle signature a réuni sur scène Ève Côté et Christine Morency, mais aussi la chanteuse Nadja, qui a ouvert la soirée, le guitariste Jeff Smallwood et un DJ, qui ont accueilli les invités.

Aujourd’hui considéré comme un « incontournable » du Festival, Jean-Marc Parent a bien sûr raconté ses dernières anecdotes sur la Floride, les pilules et l’hypocondrie, mais aussi sur sa santé, son âge – il vient d’avoir 60 ans – et tout ce que le vieillissement implique ; la vue qui baisse, l’orientation nocturne qui n’est plus tout à fait là et la sexualité qui est un peu différente, entre autres à cause de l’éjaculation sèche.

Arrivé sur scène alors que le public s’était levé pour l’applaudir, l’humoriste qui a trente ans de métier derrière la cravate s’est montré efficace, s’amusant et interagissant beaucoup avec le public. La soixantaine et le diabète sont au total les deux thèmes qui occupaient le plus de place avant la présentation des premiers invités.

« Le doc dit que je dois surveiller les glucides. J’ai cherché ce qui n’avait pas de sucre, pas de glucides : un 2 x 4 et des clous », raconte-t-il notamment. Il a finalement réussi à trouver un pain sans glucides ; un pain qui ne grille pas et qui sent le cadavre et qui doit sans doute contenir de l’amiante, s’est alors amusé l’humoriste.

Eve Côté seule

Ève Côté est montée sur scène à 21 h. Cette fois en solo, l’humoriste gaspésien, qui s’est fait connaître grâce au duo Les grandes crues – qu’elle a formé avec Marie-Lyne Joncas -, a testé du nouveau matériel vendredi, notamment un numéro sur les jeux de cartes familiaux. assez olé olé, où Matante Thérèse se transforme en Thérèse « qui te traite de salope alors qu’elle a juste la tuile à son jeu » et les traits coquins que sa famille lui a légués.

Son numéro lui a d’ailleurs valu un bon accueil du public, malgré le petit trou de mémoire qui l’a trompé un bref instant. L’humoriste a su très bien rebondir, encouragé par la foule.

Au moment de mettre sous presse, « The JMP Event » était toujours en cours et le guitariste Jeff Smallwood venait de monter sur scène pour une interprétation des tubes souvenirs de Led Zeppelin.

Jean-Marc Parent sera de retour à la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts ce samedi pour la deuxième ronde de « L’Événement JMP », à partir de 20 h.



journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page