Skip to content
Les Valdoriens en route pour le Championnat du Monde de Sauvetage Sportif

Ces athlètes ont gagné leur billet pour l’Italie ce week-end en remportant plusieurs épreuves aux Championnats canadiens, qui se sont tenus à Fort McMurray, en Alberta. Ils ont atteint leurs objectifs même si les conditions de sauvetage de la compétition étaient très différentes de celles pratiquées lors des entraînements.

Nous avons eu très peu de compétitions au Québec cette année, donc je ne savais pas vraiment ce que les athlètes allaient offrir en termes de performance. De plus, c’était leur première fois dans une piscine de 50 mètres alors que nous nous entraînions à 25 mètres. C’était donc aussi une adaptation, raconte l’entraîneur-chef du club Dam’eauclès, Caroline Arcand. Nous nous étions fixé quelques objectifs et ils les ont bien atteints, voire dépassés.

James et Kevin Williamson se joignent à leur coéquipier Marc-Antoine Bernier, déjà qualifié pour l’équipe nationale, pour participer au Championnat du monde de sauvetage sportif. James Williamson a terminé deuxième au classement général du championnat canadien. J’étais vraiment content quand j’ai appris que [ma deuxième position] était officieldit James Williamson.

Les athlètes seront très occupés cet été à se préparer pour les championnats du monde. « Nous allons vraiment augmenter le volume de formation. On parle d’un minimum d’une séance d’entraînement par jour, la moitié sur la plage et l’autre moitié en piscine, car les athlètes ne savent pas à l’avance quelle épreuve ils auront à faire », explique Caroline Arcand.

Toujours selon l’entraîneur-chef, l’objectif pour les athlètes sera rechercher le maximum d’expérience, de nouvelles techniques et échanger avec des athlètes d’autres pays de revenir dans la région et d’appliquer les connaissances acquises au sein du club.

Avec les informations d’Athéna Couture

canada-lapresse

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.