Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

Les services bancaires vont devenir nettement plus chers pour de nombreux clients de La Banque Postale


Si vous disposez de comptes à La Banque Postale, attention : vous risquez de payer davantage de frais bancaires en 2024. Certains vont même doubler.

L’année 2023 a vu un certain répit pour les clients de La Banque Postale, avec un gel des taux bancaires malgré un contexte d’inflation croissante. Mais cette trêve ne semble pas avoir duré. Les 11 millions de clients de l’établissement doivent désormais s’attendre à des hausses parfois drastiques des frais bancaires à compter du 1er janvier 2024.

Après une année 2023 stable, l’année à venir s’apprête à accueillir des hausses allant de 2,25 % à un incroyable 100 %. La Banque Postale, souvent perçue comme l’une des plus accessibles du marché, surprend donc par cette nouvelle orientation.

Les hausses restent toutefois mesurées pour certaines offres. Les cartes bancaires connaissent par exemple des hausses relativement modérées. La Visa Infinite, l’une des plus luxueuses, voit son prix augmenter de 2,25% à 327,20 € annuels. En comparaison, la Visa Classic connaîtra une augmentation de 5,12%, soit un prix de 45,20 € par an. Les offres groupées, aussi appelées « packages », ne sont pas en reste. Le forfait Alliatys avec carte Visa Classic va augmenter de 7,5% pour s’élever désormais à 85,20 € par an.

Toutefois, les opérations simples du quotidien et la tenue d’un compte ne seront pas épargnées. Les frais de tenue de compte connaîtront une augmentation significative de 21%, portant la facture annuelle à 20,40 €. Retirer de l’argent auprès d’une banque concurrente coûtera également plus cher, avec une augmentation de 17,64% par retrait, soit un taux de 1€. Rassurez-vous, les trois premiers retraits du mois resteront gratuits.

Par ailleurs, les clients qui privilégient le contact humain et effectuent leurs virements en agence verront les frais liés à cette opération augmenter de 25%, soit un coût de 5,00 € par virement. Une augmentation similaire affectera les frais d’arrêt de chèque, avec une augmentation de 24 %.

Toutefois, c’est sur certains tarifs spécifiques que les clients devraient être le plus surpris. L’agios minimum fixe verra son prix doubler, passant de 1,50 € à 3 € par trimestre. Par ailleurs, la banque semble déterminée à renforcer sa politique en matière de découverts et d’incidents de paiement, avec des hausses de 14,5% pour les commissions d’intervention et de 8,3% pour les lettres préalables aux chèques sans provision.

Enfin, les autres coûts, comme ceux liés aux dossiers immobiliers, augmenteront de 66 %. Quant aux frais de dossier de succession, une augmentation de 50 % est prévue, portant leur coût maximum à 750 €.

Face à ces nouveaux tarifs, de nombreux clients de La Banque Postale vont sans doute réévaluer la pertinence de leurs choix bancaires pour l’année à venir.

GrP1

Malagigi Boutot

A final year student studying sports and local and world sports news and a good supporter of all sports and Olympic activities and events.
Bouton retour en haut de la page