Nouvelles du monde

Les principales promesses alors que le prince Charles définit le programme du gouvernement

Projet de loi sur la réforme de l’audit

Le projet de loi lancera une refonte tant attendue du secteur de l’audit au Royaume-Uni, en établissant un nouveau régulateur. Les dernières recherches suggèrent qu’un tiers des audits d’entreprises sont inférieurs aux normes. Les plus grandes entreprises privées travaillant dans le secteur seront également désignées « entités d’intérêt public » en reconnaissance que les ministres ont un intérêt particulier à les gérer.

Projet de loi 51 sur les libertés du Brexit

Un feu de joie de la bureaucratie du Brexit verra jusqu’à 1 400 lois européennes « désordonnées » déchirées à un rythme record alors que Boris Johnson s’engage à dynamiser la croissance en abandonnant les règles de Bruxelles. Jacob Rees Mogg a été chargé de supprimer 1 milliard de livres sterling de réglementation, avec de nouveaux pouvoirs étendus pour supprimer la législation européenne «conservée» du recueil des lois.

Projet de loi sur les marchés publics 53

Les lourdes règles d’approvisionnement de l’UE seront supprimées afin que le Royaume-Uni puisse « reproduire facilement le grand succès » du déploiement ultra-rapide du vaccin Covid à l’avenir. Le n°10 rationalisera le système actuel, hérité de Bruxelles, en renforçant l’accès des petites entreprises aux marchés publics et en encourageant les ministères à acheter des britanniques.

Projet de loi 55 sur les services et marchés financiers

Les banques devront garder des succursales et des distributeurs automatiques de billets dans les rues principales afin que les gens puissent accéder au papier-monnaie dans le cadre d’un mouvement conçu pour protéger les personnes âgées et vulnérables. Le Premier ministre a également dévoilé une répression des escroqueries sur Internet et qu’il remplacera toute la législation européenne sur les services financiers par des règles britanniques sur mesure pour stimuler la ville.

Projet de loi 57 sur la réforme des données

Les règles mesquines de l’UE en matière de protection des données qui favorisent le « cocher des cases » plutôt que le bon sens seront supprimées, ce qui permettra aux entreprises britanniques d’économiser 1 milliard de livres sterling au cours de la prochaine décennie. Remplacer les lois GDPR détestées par une alternative britannique rationalisée améliorera également les services publics comme le NHS et dynamisera la recherche scientifique.

Projet de loi 59 sur le commerce (Australie et Nouvelle-Zélande)

Boris Johnson lancera la révolution commerciale britannique post-Brexit avec de nouvelles lois pour cimenter les premiers accords « à partir de rien » avec l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Le n ° 10 affirme que le duo d’accords, qui suppriment 100% des droits de douane sur les exportations britanniques, stimulera les échanges avec les deux principaux alliés de 3,1 milliards de livres sterling par an.

Projet de loi 61 sur la technologie génétique (élevage de précision)

La Grande-Bretagne va devenir un leader mondial dans le développement de nouvelles cultures capables de survivre au changement climatique grâce à son absence de la Cour de justice européenne. Les règles de l’UE qui entravent la recherche sur les plantes et les animaux de précision seront supprimées, permettant aux scientifiques britanniques de perfectionner les superaliments du futur.

Projet de loi sur l’enseignement supérieur

Un nouveau prêt donnera droit à quatre années d’études après 18 ans (équivalent à 37 000 £), y compris des cours plus courts et techniques.

Les personnes souhaitant accéder au financement des étudiants devront satisfaire aux exigences minimales de qualification, susceptibles d’inclure la réussite des mathématiques et du GCSE en anglais, tandis que certaines universités auront un nombre de places plafonné.

Projet de loi réglementant le logement social

Le régulateur sera autorisé à intervenir auprès des propriétaires qui ne respectent pas la décence des logements ou à traiter les plaintes, et à effectuer des inspections, garantissant un hébergement de qualité.

De nouvelles «mesures de satisfaction» permettront aux locataires de voir comment leur propriétaire se compare aux autres, et les amendes pour les propriétaires qui ne respectent pas les normes requises seront plafonnées.

Projet de loi sur la réforme des locataires

Les locataires seront protégés par la suppression des expulsions sans faute et un nouveau médiateur pour les propriétaires privés permettra de résoudre plus facilement les litiges sans passer par les tribunaux.

Un nouveau portail immobilier doit rappeler aux propriétaires leurs obligations, et la norme juridiquement contraignante Decent Homes sera appliquée.

Projet de loi sur les ports (rémunération des gens de mer)

Après le scandale P&O, ce projet de loi garantira que tous les équipages de ferry reçoivent un salaire équitable en autorisant les ports à surtaxer les opérateurs de ferry qui ne paient pas l’équivalent du salaire minimum national.

Les opérateurs doivent également payer un salaire équitable aux marins sur le territoire britannique et s’exposer à des sanctions ou à une suspension s’ils ne s’y conforment pas.


telegraph Uk

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page