Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Politique

Les politiques agricoles ne sont pas à la hauteur du défi climatique, souligne l’OCDE


Le secteur a bénéficié de 851 milliards de dollars de soutien par an entre 2020 et 2022. Mais les experts jugent que la majorité des aides ne facilitent pas les efforts déployés par les agriculteurs.

Publié


Mise à jour


Temps de lecture :
1 minute

Un champ dans le parc naturel du Verdon, dans le sud de la France, le 26 octobre 2023. (CHAPUT FRANCK/HEMIS.FR/AFP)

Inefficaces, mal ciblées, potentiellement mauvaises pour l’environnement… La majorité des politiques mises en place dans le monde pour soutenir l’agriculture ne permettent pas au secteur de se préparer correctement au changement climatique, constate, lundi 30 octobre, l’Organisation de coopération économique. fonctionnement et développement (OCDE). Au total, le secteur agricole a bénéficié de 851 milliards de dollars de soutien par an entre 2020 et 2022. « Si certains peuvent favoriser l’adaptation, la majorité ne facilite pas vraiment, voire ne gêne pas, les efforts déployés en ce sens par les producteurs », explique le document.

Alors que l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a récemment mis en garde contre « phénomènes météorologiques extrêmes » de plus en plus fréquentes et graves, qui frappent durement l’agriculture (3 592 milliards d’euros de pertes dans les cultures et la production animale en 30 ans), l’OCDE souligne que « Le changement climatique crée des conditions défavorables aux cultures dans la plupart des régions du monde. »

Toutefois, l’essentiel de l’aide actuelle peut « empêcher les changements structurels nécessaires » par exemple en encourageant les agriculteurs à se concentrer sur quelques produits, ce qui « les empêche de planter davantage en réponse à l’évolution » climatique, note Mathias Cormann, secrétaire général de l’OCDE. Au lieu de « renforcer les structures de production existantes » comme c’est le cas actuellement « l’essentiel » soutien, « Nous avons besoin de politiques agricoles qui favorisent l’agilité et encouragent l’adaptation dans un environnement en évolution », expliquent les experts. Le rapport intervient un mois avant la conférence internationale sur le climat COP28 à Dubaï, censée établir officiellement que les objectifs de l’accord de Paris ne sont, pour l’instant, pas atteints.

francetvinfo

Cammile Bussière

One of the most important things for me as a press writer is the technical news that changes our world day by day, so I write in this area of technology across many sites and I am.
Bouton retour en haut de la page