Nouvelles

Les plates-formes de commerce électronique devraient être tenues pour responsables des produits contrefaits sur le site Web : panel parlementaire


Les plates-formes de commerce électronique ont longtemps esquivé la responsabilité des produits vendus sur leur place de marché en affirmant qu’elles ne contrôlaient pas l’inventaire. De ce fait, les plateformes de e-commerce estiment qu’elles ne doivent faire l’objet d’aucun litige entre vendeur et acheteur.

Cependant, la commission parlementaire permanente du commerce dans son dernier rapport a suggéré que les plateformes de commerce électronique doivent assumer la responsabilité des produits contrefaits présents sur leurs places de marché.

Le rapport intitulé «Promotion et réglementation du commerce électronique en Inde», qui a été déposé jeudi à la Rajya Sabha, a déclaré qu’il n’est pas dans l’intérêt des consommateurs de supprimer complètement toute responsabilité des marchés en ce qui concerne la question de produits contrefaits ou défectueux vendus en ligne.

Le rapport a cependant soutenu que la suppression de toute responsabilité de ces plateformes est préjudiciable aux consommateurs en général. « Il ne sera pas dans l’intérêt des clients d’exonérer les places de marché de commerce électronique de leur responsabilité dans le maintien de la qualité et du niveau des produits vendus sur leur plate-forme », lit-on dans le rapport.

Bien que le gouvernement n’ait pas pris de décision finale sur la question, le projet de règles sur le commerce électronique contenait des règles de «responsabilité de secours» selon lesquelles les plates-formes seraient responsables si la plate-forme ne livrait pas les marchandises «en raison d’une conduite négligente, d’une omission ou d’une commission de tout acte par ce vendeur ».

Cependant, contrairement au projet de règles, la commission parlementaire a suggéré que la responsabilité accrue ne soit imposée qu’aux entités qui franchissent un certain seuil afin d’éviter tout effet négatif sur la croissance du commerce électronique en Inde.

« Le comité recommande donc qu’une approche calibrée soit adoptée pour réglementer les entités de commerce électronique et que les droits et responsabilités supplémentaires que l’on cherche à introduire dans le projet de règles soient applicables, en particulier aux seules entités de commerce électronique qui remplissent un certain seuil. , conçu notamment pour réguler les géants du e-commerce », a-t-il ajouté.

Parmi les autres recommandations formulées par le panel figurent la mise en place d’un mécanisme de règlement des griefs par les plateformes de commerce électronique, la prise en compte des plateformes de commerce électronique comme intermédiaires, la demande de plus de clarté sur l’applicabilité de l’interdiction des ventes flash et l’interdiction pour les places de marché de vendre des articles appartenant (entièrement/partiellement) au marché lui-même.


cnbctv18-forexlive-benzinga

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page