Skip to content
Les pénalités des Cowboys-Raiders frustrent Micah Parsons et Jerry Jones: « Il devrait jouer au football, pas tag »

Thanksgiving au stade AT&T s’est transformé en journée de lessive.

Les drapeaux se sont répandus sur le gazon sans arrêt pendant près de quatre heures alors que les Cowboys accueillaient les Raiders. L’équipe d’officiels dirigée par l’arbitre Shawn Hochuli, fils d’Ed, a produit 28 pénalités acceptées – 14 pour chaque équipe – pour 276 verges au total (un record de franchise de 166 contre Dallas). Les appels allaient de faux départs évidents à une faute ésotérique sur le centre des Raiders Andre James pour un coup de tête. Le demi défensif de Dallas Anthony Brown a été signalé à quatre reprises pour interférence de passe, le dernier permettant à Las Vegas de gagner 36-33 en prolongation.

L’un des appels les plus curieux a été de malmener le passeur du secondeur recrue des Cowboys, Micah Parsons, au troisième quart. Il a tapé un Raiders QB Derek Carr sur le casque après que Carr a lancé une passe à Hunter Renfrow. La tête de Carr est alors entrée en contact accidentel avec le genou de Parsons.

Parsons a parlé au nom de nombreux joueurs et fans avec son évaluation du jeu et la nature heureuse du drapeau de l’équipe.

« Nous devrions jouer au football, pas au tag », a déclaré Parsons. « Je ne suis pas ici pour soutenir qui que ce soit et jouer au chat comme s’il était mon meilleur ami. J’ai un travail à faire et je vois [Carr is] en dehors de la poche, donc je vais après le quart-arrière. »

« En fin de compte, le football est un jeu agressif et vous allez attaquer le ballon et vous allez jouer à travers le ballon et vous allez jouer le défenseur », a déclaré Parsons plus tard. « En fin de compte, ça va arriver à un moment… quand allez-vous vraiment nous laisser jouer ? »

PLUS: La poussière de Vegas-Dallas conduit à des éjections, meme hilarant

C’était une question rhétorique, mais Parsons ne recevrait pas de réponse satisfaisante s’il interrogeait directement le bureau de la ligue. La NFL a l’intention de garder les quarts – et ensuite tous les autres sur le terrain – en bonne santé. Cela signifie des appels comme la pénalité de rudesse.

Jerry Jones, propriétaire et directeur général des Cowboys frustré, aurait bien aimé que les zèbres les laissent jouer davantage, en particulier en ce qui concerne les pénalités PI.

« Ce n’est pas une critique de la règle. C’est une critique de la discrétion de la façon dont vous les utilisez en jeu », a déclaré Jones, selon Jon Machota de The Athletic.

« Oakland (sic) a profité de la situation », a déclaré Jones. « Je l’appelle ‘balle à vomir’. Bonne façon de jouer dans un jeu comme celui-ci [is] jetez-le là-bas et obtenez une pénalité. « 

PLUS: Photo mise à jour des séries éliminatoires de la NFL

L’entraîneur des Cowboys Mike McCarthy, qui est partisan de ne pas être condamné à une amende par la ligue, a été bref et gentil lorsqu’il a été interrogé sur le flagfest.

« Vingt-huit pénalités – je ne sais pas ce que vous voulez que je dise », a-t-il déclaré. « Ecris ce que tu veux, je suis tout à fait d’accord. »

Cela ne surprendrait pas Parsons, Jones ou McCarthy d’apprendre que l’équipage de Hochuli lance le plus de drapeaux de la ligue. Selon les statistiques de pro-football-reference.com, l’équipe avait appelé 135 pénalités lors de ses 10 matchs précédents cette saison, dont 66 contre des équipes à domicile et 69 contre des équipes visiteuses. Après jeudi, le total s’élevait à 163, ce qui, selon les totaux de nflpenalties.com, le place n ° 1 parmi les équipages officiels avec le reste de la semaine 12 à jouer. La différence à trois drapeaux entre la maison et la route n’a pas changé.

PLUS : des pièces de théâtre dans Bears-Lions qui ont fait perdre l’appétit aux gens

Et bien que les officiels soient restés fidèles à leur forme jeudi, ils n’ont pas failli entrer dans l’histoire de la ligue. Le record de la NFL pour les pénalités par les deux équipes est de 37, établi par les Browns (21) et les Bears (16) le 25 novembre 1951. Le plus grand nombre depuis la fusion AFL-NFL de 1970 est de 35, par l’expansion des Buccaneers (20) et Seahawks (15) le 17 octobre 1976.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.