Nouvelles sportives

Les Panthers ont du mal à vaincre les Sharks et à prendre dix points d’avance




Penrith a survécu à une première frayeur contre les Cronulla Sharks pour enregistrer une victoire serrée de 20-10 au BlueBet Stadium, se déplaçant de dix points d’avance au sommet de l’échelle de la LNR.

Cela les met en vue du record de l’ère NRL, établi par le Melbourne Storm 2006, d’une marge de huit points dans la course Minor Premiership.

Ils l’ont fait à la dure. Les Sharks ont pris une avance de dix points au début et ont mis les Panthers hors de leur jeu d’une manière que peu ont réussi, mais ont été progressivement rattrapés et révisés par cette équipe implacable de Penrith.

Ce n’était pas du football au champagne : alors que la pluie tombait au pied des montagnes, deux des meilleurs de la LNR ont réussi à produire un errorathon, avec près de 30 entre eux. Aucun des deux ne pouvait accumuler beaucoup de pression.

Avec des signes clairs dès le début que ce serait une affaire à faible score, Cronulla sera probablement ennuyé de ne pas en avoir assez sur le tableau quand ils étaient chauds.

Dix points ne suffiraient probablement jamais et à partir du moment où ils ont marqué leur deuxième essai, les Sharks n’ont réussi que six plaqués dans la zone des 20 m des Panthers.

Cronulla a volé hors des blocs. Ils auraient peut-être traversé avant, mais cela valait la peine d’attendre: Jesse Ramien a attrapé un coup de pied, déchargé sur Connor Tracey et il a battu cinq Panthers pour marquer.

La pression a continué et Penrith n’avait pas de réponse. Le coup de pied de Nicho Hynes était trop bon pour Dylan Edwards, avec Royce Hunt sur place pour ramasser les morceaux, et alors que les Panthers surcompensaient leur défense glissante, Matt Moylan s’élança vers la ligne.

Les rediffusions suggéraient qu’il était petit alors qu’Isaah Yeo arrivait pour faire le tacle et le retenir, mais le bunker le laissa glisser.

Penrith a commencé à reprendre lentement une partie du contrôle, mais a été clairement secoué. Leur patience habituelle en possession manquait alors qu’ils forçaient des déchargements et trouvaient des erreurs.

Il a fallu attendre le 35e minute pour que la ligne soit franchie : Api Koroisau retarde la passe à Jerome Luai, qui glisse Izack Tago dans le trou.

Alors qu’il restait quelques secondes à la mi-temps, Nathan Cleary a ajouté une pénalité et le score s’est établi à 10-8, un mauvais retour pour la performance que les Sharks avaient réalisée.

Si vous donnez un pouce à Penrith, ils prendront un mile. À peine 45 secondes après le début de la seconde période, ils ont brisé le bord droit de la défense des Sharks et ont trouvé Taylan May dans l’espace, avec Dylan Edwards exécutant un soutien à l’intérieur pour marquer.

Bien que Penrith ait pris les devants, ils étaient loin d’être en sécurité. Les deux équipes avaient lutté avec des erreurs en première mi-temps, combinant pour 12 entre elles, mais elles ont dépassé cette marque dans les 25 minutes suivant la seconde.

Ce que les deux parties n’ont pas réussi à terminer aidait les Panthers. Cronulla n’a pas pu générer de position sur le terrain et, à mesure que les conditions se détérioraient, il semblait de plus en plus qu’une avance de quatre points pourrait suffire.

Il était encore temps pour une petite polémique. Dale Finucane a tiré sur la ligne et est entré en collision tête contre tête avec Stephen Crichton, ce qui n’a pas été considéré comme un penalty malgré une manière sans doute imprudente avec laquelle il s’est approché du tacle.

Plus tard, Luai a ajouté un peu de brillance au score et anéanti tout espoir de retour. En vérité, même avec l’écart à quatre, cela n’avait jamais semblé probable.



Sports Grp2

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page