Nouvelles

les objets confisqués rapportent près de 1,4 million d’euros lors d’une vente


Baptiste Morin, édité par Alexandre Dalifard

Vendredi 4 novembre, une vente aux enchères un peu particulière a eu lieu au centre Pierre-Mendès à Paris. Celui-ci a été transformé en salle de vente par le ministère de l’Economie afin de vendre 350 objets confisqués par les douanes lors des contrôles. Avec cette vente, les douanes ont obtenu près de 1,4 million d’euros.

Que peuvent rapporter les objets saisis par les douanes ? Ce vendredi, ils organisaient une vente aux enchères au centre de congrès Pierre-Mendès-France, situé dans le quartier de Bercy à Paris. Il s’agit d’une vente de la Direction Nationale des Interventions de l’Etat (DNID), rattachée à la Direction de l’Immobilier de l’Etat (DIE) et à la Direction Générale des Finances Publiques. Parmi les 350 objets confisqués lors des contrôles et offerts à plus d’un millier d’acheteurs, des lingots, des montres, des voitures ou encore des diamants. Au final, une rallonge de plus d’un million d’euros pour les caisses de l’Etat.

Doublez le prix cumulatif

Un lot de diamants bruts, 197 carats vendu 72 000 €. 14 lingots de platine d’un kilo, découverts dans les valises de voyageurs en partance pour le Royaume-Uni, adjugés 28 000 €. Le même prix pour une Volkswagen Golf utilisée comme voiture de tête dans un go-fast entre l’Espagne et la France qui transportait 480 kilos de résine de cannabis. Soit une Rolex en or blanc sertie de 40 rubis mise en vente à 15 000 € et adjugée 31 000 €. Voici le palmarès de cette vente.

Les enchères cumulées pour les 350 objets ont atteint 700 000 euros. Les douanes ont obtenu près de 1,4 million d’euros. L’Union européenne percevra les droits de douane, mais la majeure partie ira dans les caisses de l’État. Chaque année, près de 60 000 marchandises sont ainsi vendues par les douanes.

europe1 Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page