Nouvelles du monde

Les ministres saoudiens des sports démentent le lavage des sports et déclarent leur intérêt à accueillir les Jeux olympiques – RT Sport News


L’Arabie saoudite a révélé que l’organisation d’une édition des Jeux olympiques était son « objectif ultime » tout en repoussant les accusations de sportwashing ce week-end.

Samedi, la capitale saoudienne Jeddah a reçu la communauté de la boxe pour la deuxième victoire consécutive d’Oleksandr Usyk sur Anthony Joshua pour conserver les titres unifiés des poids lourds WBA, IBF, WBO et IBO.

Mettre en place le combat fait partie d’un plan que le prince héritier Mohammed bin Salman a dévoilé il y a six ans afin de stimuler davantage l’économie et la réputation internationale de son pays.

Et bien que cela ait amené la nation du Moyen-Orient à faire face à des accusations de lavage de sport et à tenter de détourner l’attention de ses prétendues violations des droits de l’homme en organisant d’énormes événements tels que des spectacles de boxe et le grand prix de F1, les Saoudiens prévoient des choses encore plus grandes comme l’a révélé par Le ministre des Sports, le prince Abdulaziz bin Turki Al-Faisal à l’AFP.

« Notre objectif principal est désormais les 2034 (Jeux asiatiques) », qui auront lieu deux ans après que Brisbane, en Australie, accueille les Jeux d’été de 2032″, a déclaré le prince Abdulaziz à l’agence de presse française.

« Nous sommes ouverts à discuter avec le CIO (Comité international olympique) à ce sujet (les Jeux olympiques) pour l’avenir.

« Je pense que l’Arabie saoudite a montré que nous pouvons accueillir de tels événements », a-t-il affirmé en outre.

Le prince Abdulaziz a également poursuivi en disant que : « Certainement, les Jeux olympiques seraient un objectif ultime pour nous … Mais nous sommes ouverts à cela et je pense que nous le pouvons. »

L’Arabie saoudite étant critiquée pour des incidents tels que le meurtre en 2018 du journaliste du Washington Post Jamal Khashoggi, que le prince héritier a été directement accusé d’avoir ordonné, et pour avoir réprimé des militants emprisonnés ou interdits de quitter le pays, le prince Abdulaziz a suggéré que les critiques du sportswashing sont inexactes et visent un pays en constante évolution.

« On progresse. On va vers une société meilleure, on va vers une meilleure qualité de vie, [and] un pays meilleur pour l’avenir », il a insisté.

« Et les faits montrent que l’organisation de ces événements profite à notre peuple et profite à ces changements qui se produisent et profite [those] vivant en Arabie. »

Quant à la ligue de golf LIV, soutenue par le Fonds d’investissement public (PIF) que dirige le prince héritier et qui a acheté le club de football de Premier League Newcastle United l’année dernière, le prince Abdulaziz a avoué qu’il ne s’attendait pas à un tel contrecoup qui a vu la PGA tournée en guerre avec le championnat échappé et les joueurs qui veulent le rejoindre.


« Pas vraiment, honnêtement, » il a répondu. « Je pense que s’il y a un avantage pour le sport, alors pourquoi pas, peu importe qui le fait.

« Si cela profite aux athlètes, si cela profite au sport, [and] attire plus d’attention sur le sport, attire plus de gens qui veulent participer au sport, cela fera grandir le sport pour tout le monde », a conclu le prince Abdulaziz.

Avant de lancer une candidature pour les Jeux olympiques, l’Arabie saoudite tente également d’accueillir la Coupe d’Asie 2027 et son homologue féminin en 2026 dans le football ainsi que les Jeux asiatiques d’hiver en 2029.

RTEn

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page