Nouvelles localesPolitique

les images d’une catastrophe, des incendies toujours gardés


FEUX DE GIRONDE. Les feux ne progressent plus à Landiras et La Teste-de-Buch, mais les feux ne sont pas encore « fixés » et les sapeurs-pompiers restent attentifs au risque de reprise. Ce samedi 23 juillet, la météo est plus favorable aux pompiers que les jours précédents. Les dernières infos.

L’essentiel

  • Les incendies en Gironde n’ont pas progressé depuis trois jours à Landiras et La Teste-de-Buch. Vendredi 22 juillet, la préfecture de Gironde a indiqué que les incendies sont « maintenant contenus, mais ne sont donc pas réparés ». En dix jours, 20 800 hectares de forêt ont brûlé.
  • Ce samedi 23 juillet 2022 au matin, le Sdis a fait le point sur la situation actuelle en Gironde. Dans la nuit de vendredi à samedi, 40 points chauds ont été traités, à savoir 33 sur le secteur de Landiras et 7 à La Teste-de-Buch. Les secouristes se veulent optimistes : la météo aujourd’hui est plus favorable aux pompiers que les jours précédents.
  • Depuis le début des incendies en Gironde, 36.750 personnes ont été évacuées. Jeudi 21 juillet, 6 000 habitants ont pu regagner leur domicile : 3 500 à La Teste-de-Buch et 2 500 dans quelques communes proches de Landiras : Cabanac-et-Villagrains, une partie de la commune de Budos et deux hameaux de la commune de Saint-Magne. Dans la soirée du vendredi 22 juillet, 6 500 personnes ont pu regagner leur domicile à Villandraut, Noaillan, Budos, Léogeats et Landiras.
  • Les enquêtes sur les origines de ces incendies continuent d’avancer. La piste criminelle est privilégiée à Landiras, tandis que la thèse accidentelle est confirmée à La Teste-de-Buch.
  • Vendredi 22 juillet 2022, le parquet de Bordeaux a ouvert une information judiciaire concernant l’incendie de forêt dans le secteur de Landiras. « Deux juges d’instruction ont été désignés pour instruire en co-saisine cette affaire ouverte des chefs de destruction par incendie de bois, forêts, landes, maquis, plantations ou reboisements d’autres susceptibles d’exposer les personnes à des lésions corporelles et de créer des dommages irréversibles à l’environnement », a déclaré l’accusation.
  • Suivez les dernières actualités en direct.

Vivre

12h40 – Mise à jour dans la nuit de vendredi à samedi

Ce samedi 23 juillet 2022 au matin, le Sdis a fait le point sur la situation actuelle en Gironde. Dans la nuit de vendredi à samedi, 40 points chauds ont été traités, à savoir 33 sur le secteur de Landiras et 7 à La Teste-de-Buch. Les secouristes se veulent optimistes : la météo aujourd’hui est plus favorable aux pompiers que les jours précédents. Du côté des véhicules mobilisés, il y a deux Canadairs et deux hélicoptères bombardiers d’eau sont mobilisés.

Apprendre encore plus

Les incendies de Landiras et de La Teste-de-Buch, en Gironde, se sont déclarés mardi 12 juillet vers 15 heures et à une heure d’intervalle. A La Teste-de-Buch, le départ de feu est accidentel, a déclaré le maire de la commune, Patrick Davet au micro de France Bleu Gironde, samedi 16 juillet 2022. Une hypothèse confirmée par plusieurs sources concordantes. La panne d’un véhicule thermique, tel qu’un fourgon selon certains témoignages, est à l’origine du départ de feu. Le véhicule était garé sur le côté bas de la piste 214 en bordure de pinède, permettant aux flammes de se propager en quelques minutes. Selon des informations policières rapportées par Sud Ouest, le conducteur est un employé d’un camping qui se rendait à la déchetterie lorsqu’il est tombé en panne. Voyant les flammes, le conducteur a immédiatement appelé les secours, mais n’a pas eu le temps d’utiliser son extincteur. Une enquête est en cours pour « destruction involontaire par incendie de bois, de forêt, en raison d’un manquement à une obligation de sécurité » a précisé la procureure de la République de Bordeaux, Frédérique Porterie, le 18 juillet. véhicule est inaccessible, mais que dès que la situation le permettra, il sera placé sous scellés et examiné pour « établir les causes de l’incendie ».

A Landiras, les incendies seraient d’origine criminelle. Le procureur de Bordeaux a précisé que « les techniciens de l’identification criminelle ont pu faire des constatations qui accréditent un acte délibérément malveillant ». L’enquête pour destruction par incendie de bois, forêt pouvant causer des dommages aux personnes a été confiée à la Brigade de recherche de Langon qui s’est interrogée sur les liens éventuels entre l’incendie et d’autres départs de feu constatés le même jour. Une piste qu’aucun élément ne confirme pour le moment, mais selon l’accusation, « des indices restent à exploiter afin d’éliminer ou de retenir la thèse du même auteur ». Lundi 18 juillet, un homme a été placé en garde à vue et interrogé. Il est soupçonné d’être à l’origine de certains incendies, mais pas de l’incendie principal, selon France Bleu Gironde. Il a finalement été libéré et est disculpé mercredi 20 juillet.

Landiras, commune du Sud-Gironde, est en proie au plus gros incendie des deux qui s’est déclaré dans le département le 12 juillet 2022. Jeudi 21 juillet, plus de 13 800 hectares ont été incendiés autour de Landiras et de l’arrondissement de Langon selon la préfecture de Gironde. Le feu de forêt s’étend sur une circonférence de plus de 15 km de long et de large. Cependant, sa progression a été nettement ralentie par les pompiers depuis la nuit du 20 juillet. La baisse des températures, la baisse du vent et la hausse de l’humidité sont des conditions plus favorables aux pompiers, mais n’ont pas encore permis de juguler les incendies. Les pare-feux ont permis de ralentir les incendies et continuent d’être renforcés sur plusieurs fronts le long des 66 km de lisière du feu. Cependant, celle-ci n’est pas figée et les risques de reprise sont « importants » notamment sur les « multiples points chauds à l’intérieur de la zone de feu ».

L’incendie de Landiras couvre près de treize communes selon le chargé de communication du SDIS33 et depuis le 12 juillet, plus de 14 000 personnes ont été évacuées par prévention. Aucune évacuation n’a eu lieu depuis la nuit du 19 juillet et la préfecture n’attend aucune nouvelle. Il n’y a pas eu de victimes près de Landiras et une demi-douzaine de maisons ont été incendiées.

A La Teste-de-Buch, le feu n’a pas progressé depuis le 20 juillet, mais 7.000 hectares ont déjà brûlé près du bassin d’Arcachon. Le feu s’est propagé au sud de la dune du Pilat et a atteint l’océan, brûlant notamment des parcelles de forêt en bordure des plages du Petit Nice et de la Lagune. La progression du feu est contenue, mais les vents, même affaiblis, qui soufflent vers le sud risquent encore de pousser les feux vers le département des Landes. Du côté des pertes, l’incendie n’a fait aucune victime, cependant cinq campings de la commune de Pyla-sur-Mer ont été détruits à 90 %.

Où sont les incendies qui se sont déclarés en Gironde et où se propagent-ils ? Tout d’abord, un premier feu tricolore est implanté à l’ouest du département, sur la commune de La Teste-de-Buch, près d’Arcachon, le long de la dune du Pilat et de l’océan Atlantique. Le feu se dirige vers le sud, vers les Landes et la ville de Biscarosse. Plus à l’est, le second incendie est parti de Landiras, à 45 km au sud de Bordeaux.

les images d'une catastrophe, des incendies toujours gardés

Les feux sont si vigoureux et la fumée a pris une telle dimension qu’il est possible d’observer le phénomène depuis le ciel et l’espace. Le programme européen d’imagerie satellitaire Copernicus a capturé des images impressionnantes, où l’on peut très bien voir la progression de la fumée sur le territoire du département, vers l’ouest.

les images d'une catastrophe, des incendies toujours gardés

Voici la carte des incendies du site spécialisé Feux de forêts en France, qui permet de visualiser l’évolution des sinistres en Gironde, mais aussi dans les Landes et dans d’autres territoires de France. Il s’agit d’une carte qui référence les incendies signalés par une communauté d’internautes, en temps réel.

A ce stade, les deux incendies qui se sont déclarés à Landiras et La Teste-de-Buch (Gironde) n’ont fait aucune victime. Personne n’a été blessé ou mort jusqu’à présent. Seule la végétation a brûlé. Ces feux de forêt ont néanmoins entraîné le déplacement de 36 750 personnes dans le département, dont plus de 16 000 le seul 18 juillet.

GrP1

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page