Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
À la uneNouvelles

Les hôpitaux de Gaza sont attaqués, l’Iran apparaît comme une menace


  • La guerre entre Israël et le Hamas, qui marquait ce vendredi son 35e jour, a été déclenchée par l’attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre sur le sol israélien, depuis la bande de Gaza.
  • Ce vendredi a été marqué par un nouveau bilan parmi les employés de l’agence onusienne pour les réfugiés palestiniens, qui dénombre déjà 101 de ses membres morts sous les bombardements israéliens à Gaza.
  • Parallèlement aux combats, les négociations internationales se poursuivent pour trouver une solution, ou du moins les termes d’une trêve humanitaire.

Pour mieux comprendre les derniers développements du conflit entre le mouvement islamiste palestinien Hamas et Israël, 20 minutes Il fait le point chaque soir. Entre les déclarations fortes, les avancées diplomatiques ou encore les résultats dramatiques des combats, voici les principaux points du jour.

nouvelles quotidiennes

C’est un endroit censé être protégé de toute attaque. Mais à Gaza, il n’existe plus d’endroit sûr pour les civils, pas même à l’hôpital. « La destruction des hôpitaux à Gaza devient insupportable et doit cesser. La vie de milliers de civils, de patients et du personnel médical est en danger », a prévenu William Schomburg, chef de la sous-délégation du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) à Gaza, dans un communiqué.

Le CICR a donc lancé un appel urgent pour que les installations médicales, les patients et le personnel de santé de Gaza soient respectés et protégés. « Débordé, à court de fournitures et de plus en plus dangereux, le système de santé de Gaza a atteint un point de non-retour, mettant en danger la vie de milliers de blessés, de malades et de personnes déplacées », indique le communiqué de l’organisation, soulignant que les hôpitaux et les ambulances sont gravement touchés. affecté.

Selon des responsables palestiniens et le Hamas, des attaques meurtrières et des tirs ont également touché une école et des hôpitaux où des civils cherchaient refuge. Le mouvement islamiste palestinien a fait état de 13 morts dans une attaque contre le complexe hospitalier d’Al-Shifa, le plus grand de la bande de Gaza, qu’il attribue à Israël comme directeur de l’hôpital.

Il a également affirmé avoir reçu « une cinquantaine de corps après le bombardement vendredi matin d’une école » de la ville de Gaza qui accueille des personnes déplacées. Le Croissant-Rouge palestinien a enfin affirmé que les tirs effectués vendredi par des soldats d’élite israéliens à l’hôpital Al-Quds de la ville de Gaza ont fait au moins un mort et 20 blessés. Les soldats israéliens « tueront » les combattants du Hamas « qui tirent depuis les hôpitaux » à Gaza, a répondu un porte-parole de l’armée.

Le numéro du jour

101. Bilan terrifiant pour l’agence onusienne pour les réfugiés palestiniens. « Anéanti. Confirmation que plus de 100 collègues de l’UNRWA ont été tués en un mois. Parents, enseignants, infirmières, médecins, personnel de soutien. L’UNRWA est en deuil, les Palestiniens sont en deuil, les Israéliens sont en deuil. Pour mettre fin à cette tragédie, nous avons besoin d’un cessez-le-feu humanitaire dès maintenant », a écrit sur X le chef de l’UNRWA, Philippe Lazzarini. Sur son site Internet, l’UNRWA précise que le chiffre exact est de 101 employés tués dans la bande de Gaza depuis le 7 octobre.

phrase du jour

En raison de l’intensité croissante de la guerre contre les habitants civils de Gaza, l’expansion de la guerre est devenue inévitable.

C’est une menace qui vient du ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, allié du mouvement islamiste palestinien. L’Iran a salué le « succès » de l’attaque du 7 octobre, tout en niant toute implication dans sa préparation et son exécution. Le président iranien Ebrahim Raïssi a estimé que la République islamique avait un « devoir de soutenir les groupes de résistance », faisant référence aux groupes armés luttant contre Israël, mais a insisté sur le fait que ces groupes agissaient de manière indépendante.

La tendance du jour

Parallèlement aux bombardements et aux combats terrestres, les pays voisins et alliés tentent de trouver une solution diplomatique. Au Caire, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi et l’émir du Qatar, cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani, dont les pays font office de médiateurs, ont fait le point sur « les efforts » déployés en vue d’un cessez-le-feu, selon la présidence égyptienne.

A New York, le Conseil de sécurité de l’ONU se réunira sur Gaza, à la veille d’une réunion d’urgence à Riyad entre les dirigeants de la Ligue arabe et de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), qui craignent une conflagration régionale.





Gn fr headline

Cammile Bussière

One of the most important things for me as a press writer is the technical news that changes our world day by day, so I write in this area of technology across many sites and I am.
Bouton retour en haut de la page