Skip to content
Les guerriers s’apprêtent à larguer Brown pour Jones, Rapana fait face à une interdiction, Latrell avec COVID


Nathan Brown a peut-être entraîné son dernier match aux Warriors avec le club prêt à installer la légende Kiwi Stacey Jones à titre de gardien pour le reste de la saison.

Des rapports ont émergé lundi soir selon lesquels Brown avait informé les Warriors qu’il n’allait pas pouvoir s’engager dans le club à long terme, l’équipe revenant à Auckland l’année prochaine.

Selon un Héraut du matin de Sydney rapport, il avait informé le PDG Cameron George et le propriétaire Mark Robinson que, pour des raisons personnelles, il hésitait à rester au-delà de la fin de son contrat actuel, qui expire à la fin de l’année prochaine.

Le club a alors décidé d’aborder la question lors d’une réunion à la base temporaire de Redcliffe, ce qui entraînera probablement la séparation de Brown avec l’équipe et Jones, un guerrier de la fondation de 1995 qui les a menés à une grande finale de sept ans. plus tard, devenant l’entraîneur par intérim pour le reste de cette saison.

Le télégraphe quotidien a rapporté que la décision de Brown sauverait potentiellement les Warriors d’un gros paiement des 18 derniers mois de son contrat.

Après avoir commencé la saison avec une fiche respectable de 4-4, les Warriors ont perdu cinq matchs consécutifs, aboutissant à une raclée de 44-12 aux mains de Manlyto, qui se classe 14e sur l’échelle.

La récente décision du club d’accorder au pilier Matt Lodge une libération anticipée tout en payant le reste de son contrat a été fortement critiquée. Euan Aitken a signé avec les Dolphins l’année prochaine après avoir dit au club qu’il ne voulait pas déménager en Nouvelle-Zélande tandis que le jeune meneur de jeu Chanel Harris-Tavita a choisi de prendre un congé sabbatique du sport l’année prochaine.

Stacey Jones est une légende de la ligue de rugby Kiwi. (Photo par Adam Pretty/Getty Images)

Rapana en conflit pour un coup de pied

Ailier des Raiders Jordan Rapana fait face à une interdiction de 1-2 matchs après avoir été accusé d’avoir donné un coup de pied à Roosters Egan Boucher.

Il a reçu une accusation de contact dangereux de niveau 2 pour un incident à la 34e minute au stade GIO dimanche. Le vétéran de Canberra essayait de se relever pour jouer au ballon, mais il a frappé avec sa botte et a frappé Butcher au visage.

Rapana peut accepter une interdiction d’un match avec un plaidoyer de culpabilité anticipé ou risquer de doubler la suspension s’il se rend devant la justice. Canberra se rendra à Brisbane samedi pour affronter les Broncos.

Raiders talonneur Zac Woolford a été inculpé pour un tacle concasseur sur Joseph Suali et est passible d’une amende de 1 500 $ à 2 000 $.

Demi-arrière des bouledogues Kyle Flanagan (1 000 $ – 1 500 $) pour un tacle de levage sur le deuxième rameur des Panthers Viliame Kikau lors de la défaite 30-18 de vendredi soir au BlueBet Stadium était le seul autre joueur à avoir été changé lors de la ronde 13.

Latrell mis bas avec COVID

L’arrière des Rabbitohs Latrell Mitchell ne sera pas disponible pour la sélection lors de la ronde 14 après avoir été testé positif au COVID-19 dimanche.

Mitchell, qui ne s’entraînera pas cette semaine car il s’isole de l’équipe, espérait être de retour en action pour le combat de samedi avec les Titans sur la Gold Coast après son retour des États-Unis la semaine dernière où il avait reçu un traitement intensif sur ses ischio-jambiers. blessure.

Il a posté sur Instagram : « D’une bataille à l’autre, C-19 libre est arrivé à sa fin. Je verrai tout le monde dans 7 jours. Restez en sécurité, prenez soin de votre communauté.

Le revers signifie qu’il n’aura qu’une seule chance de montrer ses marchandises devant l’entraîneur des Blues Brad Fittler avant l’annonce de l’équipe NSW pour Origin II – l’affrontement de la ronde 16 avec St George Illawarra à Wollongong.

Cependant, il pourrait ne pas être considéré pour la sélection dans ce match non plus, le match étant le premier match du tour jeudi, ce qui signifie qu’il n’aura que quelques jours pour se préparer une fois qu’il aura purgé sa période d’isolement d’une semaine.

Mitchell, qui aurait été une certaine sélection pour Origin I dans les centres, a parlé avec enthousiasme de son voyage aux États-Unis lorsqu’il a atterri à l’aéroport de Sydney jeudi après avoir travaillé avec le célèbre spécialiste Bill Knowles sur son ischio-jambier gauche gênant.

Les Suds s’accrochent à la huitième place avec un dossier de 6-6 mais ont une chance de gravir les échelons au cours des cinq prochaines semaines avec Parramatta la seule équipe au-dessus d’eux sur le calendrier après les affrontements avec les Titans et les Dragons, suivis de rencontres avec Newcastle et Cantorbéry.

Les guerriers s’apprêtent à larguer Brown pour Jones, Rapana fait face à une interdiction, Latrell avec COVID

(Photo de Matt King/Getty Images)

Le conflit salarial d’origine bouillonne

Le chef de la Rugby League Players Association, Clint Newton, est en pourparlers avec la LNR au sujet des paiements pour les joueurs Origin maintenant que les restrictions de foule COVID-19 sont terminées et que les revenus reviennent dans le jeu.

Une foule de plus de 82 000 fans est attendue pour l’ouverture de la série State of Origin mercredi au stade Accor, mais les joueurs de NSW et du Queensland reçoivent toujours la moitié de leur taux précédent de 30 000 $ par match.

Ils ont accepté d’être payés 15 000 $ par origine lorsque le jeu a dû faire des coupes drastiques pendant la pandémie.

La QRL a accepté de payer ses joueuses au même taux que les hommes, bien que la NSWRL ait été critiquée pour n’avoir offert que 6 000 $ à ses représentantes.

Women’s Origin restera comme un match unique cette année – un match du 24 juin à Canberra – mais s’étendra à une série de deux matchs en 2023.

La confiance de Fittler dans les débutants pour faire le travail

Brad Fittler a reçu de nombreuses critiques pour avoir apporté des changements à son équipe après la victoire emphatique de la série l’an dernier, mais l’entraîneur de NSW soutient son trio de recrues en particulier pour se montrer à la hauteur de l’occasion.

Les piliers du Blues Josh Addo-Carr, Angus Crichton et Jake Trbojevic ont été largués avec Kotoni Staggs, Stephen Crichton et Ryan Matterson appelés pour faire leurs débuts à Origin mercredi soir au stade Accor.

Fittler, dans sa chronique pour le Héraut du matin de Sydneyont déclaré qu’ils s’étaient bien installés dans le camp et qu’ils étaient prêts à livrer leur baptême du feu.

Les guerriers s’apprêtent à larguer Brown pour Jones, Rapana fait face à une interdiction, Latrell avec COVID

(Photo de Bradley Kanaris/Getty Images)

« Il n’y a rien de mieux dans ce rôle que de donner aux jeunes une chance de se dépasser et de passer au niveau supérieur. En écoutant les anciens joueurs que nous avons eus s’adresser au groupe pendant plusieurs années, ils leur disent qu’il n’y a pas de meilleur endroit pour le faire qu’à Origin. Nous sommes dans cette humeur maintenant », a-t-il déclaré.

« Je connais la plupart de nos débutants Origin depuis plusieurs années. Je connaissais Kotoni quand j’étais jeune, mais il est dans le Queensland depuis un moment avec les Broncos et je l’ai juste observé de loin. Nous l’avons choisi autant pour sa défense que pour ce qu’il peut fournir en attaque et je suis vraiment ravi de son match contre Valentine Holmes.

« Stephen Crichton et Ryan Matterson ont déjà fait partie du groupe. La plupart des joueurs de nos jours sont plutôt bons. Lorsqu’ils arrivent au camp, ils sont toujours ouverts et ils réalisent les normes qu’ils doivent respecter. C’est un groupe de non-plaignants. Ils s’y mettent et finissent. Les gars actuels font confiance au personnel d’entraîneurs, et nous leur faisons confiance.



Sports Grp2

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.