Nouvelles locales

Les groupes Interim Express et Domino RH s’associent.

Les groupes Domino RH et Interim Express s’unissent pour créer une joint-venture. Le premier apporte à cette fusion ses 22 ans d’expertise ainsi que sa puissance internationale, avec ses bureaux en France, en Suisse, en Belgique, au Portugal, en Pologne et aujourd’hui au Maroc. Hors du Maroc, Domino RH réalise un chiffre d’affaires de 250 millions d’euros avec plus de 130 agences et plus de 40 000 intérimaires. De son côté, Intérim Express apporte sa connaissance du marché marocain depuis près de 20 ans et son dynamisme qui s’est traduit par une augmentation de 21% de son chiffre d’affaires l’an dernier.

Les deux sociétés, dirigées respectivement par Loïc Labouche et Mohamed Tazi, ont misé sur un développement rapide, avec des ouvertures d’agences à Casablanca, Tanger, Marrakech, Agadir et Dakhla. L’ambition des deux dirigeants ne s’arrête pas là et ils comptent, grâce à la synergie créée par ce rapprochement, s’implanter sur le marché africain et au Moyen-Orient. Premiers pays cibles : la Côte d’Ivoire et le Sénégal, puis le Cameroun. Quant au Moyen-Orient, l’ouverture d’un bureau à Dubaï ne devrait pas tarder : « les partenaires sur place ont déjà été trouvés. Seule la fermeture des frontières, liée à la pandémie de Covid-19, retarde le lancement » soulignent les deux groupes.

« Toutes ces ouvertures de bureaux se font et se feront dans le même état d’esprit : redorer l’image de l’intérim. Et faire en sorte que la précarité de l’emploi, souvent associée à ce statut professionnel, disparaisse au profit des notions d’opportunité. , stabilité… et épanouissement personnel », indiquent les deux groupes dans un communiqué.

A noter que les deux groupes déploient toute une palette de services pour les employeurs : gestion administrative du personnel, portage salarial, management de transition, modulation optimisée des ressources humaines ou encore accompagnement dans la carrière des salariés.



lematin

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page