Skip to content
les Green Boys sortent du bois suite aux incidents de Khouribga

Les dégâts causés par les affrontements entre partisans du Raja et ceux de Khouribga, dimanche 15 mai.

Le plus grand groupe de supporters du Raja de Casablanca, les Ultra Green Boys, a publié un communiqué affirmant que les supporters du club étaient visés par des supporters de Khouribga dont l’équipe n’était même pas impliquée dans le match Raja-Rapide Oued Zem.

Les Green Boys ne se sont pas démenés, en début de semaine, pour défendre les supporters du Raja interpellés après les regrettables incidents survenus à Khouribga, en marge du match RCOZ-RCA (24e journée de Botola D1) . Dans un communiqué publié lundi, les Green Boys ont déclaré que RCA et ses supporters étaient « ciblés dans un complot, orchestré par plusieurs partis, avec l’aide de certains individus prétendant être du club… » Après avoir condamné toutes les formes de violence et rappelé qu’ils avaient longtemps milité contre le hooliganisme (sauf en matière de défense), les Green Boys ont assuré que plusieurs « provocations » ont eu lieu à Khouribga : « Les 90 minutes du match ont été marquées par un grand bordel, notamment lors de l’accès à l’enceinte et à cause de Malgré la défaite humiliante, les supporters ont quitté le stade en direction de l’autoroute, pour être attaqués par des supporters dont l’équipe n’était même pas partie pendant le match.

Nous avons été victimes de jets de pierres et de projectiles, mais les autorités ne sont intervenues que lorsque notre réaction a eu lieu, même si les partisans de Khouribga ont été les premiers à nous attaquer. Nous n’avions pas l’intention d’aborder le sujet, mais les arrestations arbitraires concernaient plus de 100 supporters, dont la majorité n’avait rien à voir avec ces incidents… » Le groupe de supporters considère qu’il est « insensé de désigner les ultras comme seuls responsables de les incidents qui ont eu lieu dans plusieurs villes, assurant que les responsabilités sont multiples. Les Green Boys, qui estimaient que le vrai problème était éthique et sociétal, ont renouvelé leur soutien aux familles des détenus, assurant que la compétition entre les Ultras ne peut avoir qu’une seule arène : les gradins.



lematin

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.