Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles sportives

les Françaises médaillées de bronze, les Américaines sacrées championnes


Les gymnastes français ont remporté la médaille de bronze dans l’épreuve par équipes, mercredi 4 octobre, aux championnats du monde de gymnastique à Anvers, moins de dix mois avant les Jeux olympiques (JO) qu’ils disputeront chez eux.

Grâce à un sans-faute, Mélanie de Jesus dos Santos, Coline Devillard, Marine Boyer, Morgane Osyssek et Lorette Charpy obtiennent un score de 164,064 points et offrent à la France sa première médaille mondiale par équipe depuis 1950. L’équipe américaine avec Simone Biles est sacrée (167,729 points) devant les Brésiliens (165,530 points).

Seulement huitièmes l’an dernier aux Championnats du monde de Liverpool, les Français ont montré cette année un visage radicalement différent, produisant une compétition de haut niveau. Mélanie de Jesus dos Santos a brillé sur tous les agrès, apportant 56,50 points aux seuls Bleus.

Troisièmes avant le dernier engin, les Français ont dû conclure leur soirée à la poutre, l’engin le plus sujet aux pénalités, ce qui aurait pu faire craindre une rétrogradation au classement. Mais ils ont assuré une rotation impeccable qui a ouvert la voie au podium.

A l’annonce du résultat, ils ont explosé de joie en sautant sur la scène de la compétition avec le drapeau français. Trois d’entre elles auront encore des chances de médailles individuelles dans la semaine, Mélanie de Jesus dos Santos participant à la finale du concours général, Coline Devillard à la finale du saut de cheval et Lorette Charpy à la finale aux barres asymétriques.

Simone Biles l’obtient vingt-sixième médaille

Les gymnastes américaines prolongent ainsi le règne des Etats-Unis sur la compétition féminine par équipes qui dure depuis 2011. Le sacre des championnes du monde permet à Simone Biles, de retour après deux ans d’absence, de remporter sa vingt-sixième médaille mondiale et sa vingtième. titre, nouveau disque.

L’Américaine fait son retour sur le plan international à Anvers, deux ans après les éprouvants JO de Tokyo. Arrivée au Japon avec le statut de grande favorite après ses quatre titres remportés cinq ans plus tôt à Rio, Simone Biles s’était effondrée, se retirant de la plupart des épreuves en raison de twistiespertes soudaines de toute référence dans l’espace.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Simone Biles, de retour après deux ans d’absence, éblouit aux Championnats du monde de gymnastique à Anvers

Le Monde avec l’AFP


LemondeSports

Jeoffro René

I photograph general events and conferences and publish and report on these events at the European level.
Bouton retour en haut de la page