Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

les fédérations hospitalières alertent Borne sur les coûts supplémentaires dus à l’inflation

Les cinq fédérations hospitalières ont appelé lundi, dans une lettre ouverte, la Première ministre Élisabeth Borne à obtenir 1,5 milliard d’euros supplémentaires aux crédits alloués aux hôpitaux pour 2023 dans le projet de budget 2024 « pour compenser les effets de l’inflation ».

Le projet de loi de financement de la sécurité sociale 2024, « en n’intégrant aucun financement supplémentaire pour compenser l’inflation, constitue en réalité un plan d’économies majeur », déplorent les signataires de cette lettre.

Les dirigeants de la Fédération hospitalière de France (FHF qui regroupe les hôpitaux publics), de la Fédération de l’hospitalisation privée (FHP), de la Fédération des hôpitaux privés et établissements de soins à domicile solidaires (FEHAP), d’Unicancer et de la Fédération nationale des établissements d’hospitalisation à domicile (Fnehad ) réclament « 1,5 milliard d’euros pour compenser les effets de l’inflation ».

Ils alertent le gouvernement « sur le fait qu’un nouveau plan d’économies santé serait intenable ».

« Notre pays doit s’éloigner d’une vision comptable et à court terme »

« Partout en France, nos établissements sont confrontés à de grandes difficultés face à cette hausse des coûts qui menace l’offre de soins de notre pays », préviennent les cinq fédérations, qui mettent par exemple en avant des augmentations de 300 %. à 400 % des factures d’électricité pour certains établissements à partir de 2023.

« Une nouvelle dégradation de la situation financière des établissements aurait des répercussions immédiates sur leurs capacités d’investissement, voire sur leur trésorerie, impactant leurs capacités de paiement. Les effets concrets pour les professionnels de santé et les patients seront durables », observent ces fédérations regroupant quelque 3 000 établissements.

« Notre pays doit s’éloigner d’une vision comptable et à court terme de la santé : soutenir la santé n’est jamais un coût », affirment les cinq fédérations.

L’enveloppe « hospitalière » pour les dépenses de santé est actuellement estimée à 102,5 milliards pour 2023, selon les chiffres figurant dans le PLFSS 2024. C’est cette enveloppe que la FHF souhaiterait voir augmenter de 1,5 milliard d’euros.

New Grb1

Gérard Truchon

An experienced journalist in internal and global political affairs, she tackles political issues from all sides
Bouton retour en haut de la page