Nouvelles locales

Les étudiants de l’EMI inventent un produit pour remplacer le bois

Dans le processus de fabrication, l’équipe utilise des coquilles de noix broyées comme base et des additifs pour transformer une pâte en pagaies.

C’est une mini-révolution dans le monde vert, et pratiquement une première en Afrique. Nuwood est un produit de substitution au bois 100% naturel, produit par une équipe d’étudiants ingénieurs de la Mohammadia School of Engineering. Et cela en ramassant des coquilles de noix dans tout le Maroc. Ainsi, ce biocomposite possède des propriétés similaires à celles du bois. Les détails.

C’est une première dans le monde vert. Les coquilles vides des noix pourront remplacer le bois. C’est ainsi qu’un groupe de 8 ingénieurs de l’Ecole d’Ingénieurs de Mohammedia (Enactus EMI) a développé la solution Nuwood, un produit de substitution au bois 100% naturel. « Ce Biocomposite conçu pour avoir les caractéristiques mécaniques du bois, voire plus avancées. Dans le processus de fabrication, nous utilisons des coquilles de noix concassées comme base et des additifs pour avoir une pâte que nous transformons en palettes », explique au journal « Le Matin » Nouhaila Moudden, membre de l’équipe dont la moyenne d’âge se situe entre 20 et 22 ans. ans. Plein de potentiel, le projet Nuwood a nécessité 4 mois de travail par 8 ingénieurs de différents domaines (mécanique, civil, industriel, minéral et électrique). Quelles sont les utilisations possibles du Nuwood ? « Cette innovation est la première au Maroc et en Afrique.

Pour l’instant, nous suivons les procédures de brevetage en attendant notre brevet d’invention. Nuwood peut, pour l’instant, être utilisé comme boîtes d’emballage, décorations artisanales et petits accessoires. Nous travaillons encore à son développement afin de l’utiliser pour la construction », décrypte le jeune étudiant ingénieur. Nuwood se destine, selon notre interlocuteur, à deux segments de clientèle : le marché des stores afin d’utiliser le produit comme emballage, mais aussi toute personne intéressée par les décorations artisanales. « Après le développement de notre produit, nous envisageons de nous adresser aux fabricants d’éléments de construction », explique Nouhaila Moudden. Grâce à son travail de longue haleine encadré par l’EMI Enactus, l’équipe d’élèves-ingénieurs a pu réaliser un prototype aux propriétés « très encourageantes ». Une avancée qui a poussé l’équipe d’EMI Enactus à postuler pour participer à plusieurs concours internationaux, notamment Startupper of the Year by TotalEnergies. « Nous avons bien avancé depuis septembre, date à laquelle nous avons commencé à concevoir notre solution. Nous ne cherchons pas seulement des financements, mais nous essayons d’avancer à plusieurs niveaux et de prouver que nous étions capables de créer, d’innover et de réaliser… »



lematin

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page