Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles du monde

Les États-Unis assouplissent les sanctions pétrolières contre le Venezuela et Chevron reprend une partie de sa production


Les États-Unis ont assoupli samedi leurs sanctions pétrolières contre le Venezuela en autorisant Chevron à reprendre le pompage de pétrole brut dans le pays d’Amérique latine et à l’exporter vers les États-Unis.

Cette décision permet à Chevron, la deuxième plus grande compagnie pétrolière américaine, de continuer à travailler sur des projets existants au Venezuela grâce à une licence, qui pourrait être annulée par les États-Unis à tout moment, qui dure six mois et sera automatiquement renouvelée par la suite sur une base mensuelle. , a rapporté Reuters.

Cette décision est intervenue après que le gouvernement vénézuélien et la Plate-forme unitaire, un groupe d’opposition vénézuélien, ont conclu samedi un accord humanitaire, a déclaré le département américain du Trésor dans un communiqué publié sur son site Internet.

L’accord humanitaire qui a été conclu dans le cadre des pourparlers à Mexico devrait aider les Vénézuéliens dans les domaines de l’éducation, de la santé et de la sécurité alimentaire. Il est également axé sur les programmes d’intervention en cas d’inondation et d’électricité.

Ci-dessus, le logo Chevron est visible le 26 janvier à El Segundo, en Californie. Les États-Unis ont assoupli samedi leurs sanctions pétrolières contre le Venezuela en autorisant Chevron à reprendre le pompage de pétrole brut dans le pays d’Amérique latine et à l’exporter aux États-Unis.
Photo de PATRICK T. FALLON/AFP via Getty Images

Le gouvernement vénézuélien et son opposition ont accepté d’autoriser les Nations Unies à superviser un fonds qui fournirait une assistance dans ces domaines, selon Reuters.

En réponse à l’annonce de l’accord, le Bureau du contrôle des avoirs étrangers du Département du Trésor a délivré la licence générale du Venezuela 41, permettant à Chevron de « reprendre des opérations limitées d’extraction de ressources naturelles au Venezuela ».

« Cette action reflète la politique américaine de longue date consistant à fournir un allégement ciblé des sanctions basé sur des mesures concrètes qui atténuent les souffrances du peuple vénézuélien et soutiennent la restauration de la démocratie », a déclaré le département du Trésor dans son communiqué.

L’autorisation intervient alors que le marché américain continue de lutter pour remplacer le pétrole russe, qui a été évité après que les nations occidentales ont imposé des sanctions à la Russie en réponse à son invasion de l’Ukraine qui a commencé fin février.

Bien que l’autorisation puisse fournir de nouveaux approvisionnements limités en brut, Chevron et d’autres raffineurs de pétrole américains pourraient toujours bénéficier des approvisionnements en brut en provenance du Venezuela, selon Reuters.

Un haut responsable anonyme de l’administration Biden a déclaré samedi à CNN que l’annonce de la conclusion par le gouvernement vénézuélien d’un accord humanitaire comptait comme un pas dans la bonne direction, et a déclaré que l’autorisation limitée ne devrait pas avoir d’incidence sur les prix internationaux du pétrole. Le responsable a ajouté que cette décision n’était pas considérée comme une réponse aux prix mondiaux élevés du pétrole.

Le Département du Trésor a précisé que cette autorisation empêche PDVSA, la société pétrolière et gazière publique vénézuélienne, de percevoir les bénéfices des ventes de pétrole par Chevron.

« GL 41 autorise les activités liées aux coentreprises de Chevron au Venezuela uniquement et n’autorise aucune autre activité avec PDVSA », a déclaré le département.

De plus, Chevron ne sera pas autorisé à aider le Venezuela à développer de nouveaux champs pétrolifères, cependant, les termes de l’autorisation ouvrent la voie à la société pour collecter une partie des milliards de dollars dus par PDVSA grâce aux ventes de pétrole, selon Reuters.

Les bénéfices tirés de la reprise des opérations pétrolières devraient être utilisés pour rembourser la dette envers Chevron et n’iront pas au régime du président vénézuélien Nicolás Maduro, a déclaré le responsable de l’administration Biden à CNN. Chevron continuera à être tenue de soumettre des rapports détaillés sur ses opérations financières au gouvernement américain.

Le département du Trésor a également déclaré samedi que d’autres sanctions et restrictions continueront d’être imposées au Venezuela.

« Les États-Unis appliqueront vigoureusement ces sanctions et continueront de tenir pour responsable tout acteur qui se livre à la corruption, viole les lois américaines ou viole les droits de l’homme au Venezuela », indique le communiqué.

Newsweek a contacté la Maison Blanche pour obtenir des commentaires.



gb7

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page