Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
À la une

les enjeux des élections sénatoriales


Publié


Durée de la vidéo :
1 minute

franceinfo

Article rédigé par

franceinfo – T. Curtet, V. Lejeune

France Télévisions

Les élections sénatoriales sont prévues dimanche 24 septembre. 80 000 électeurs sont appelés aux urnes dans une quarantaine de départements. Quels sont les enjeux ?

Au Sénat, le gouvernement ne dispose pas de majorité. Il est obligé de faire des compromis. Les débats sont feutrés mais non moins féroces. Pour être élu, il faut avoir au moins 24 ans. Le contrat est de six ans et la moitié des sénateurs sont élus tous les trois ans. Dimanche 24 septembre, nous voterons donc dans la moitié des départements français, de l’Indre-et-Loire aux Pyrénées-Orientales en passant par la région parisienne et une partie des territoires d’outre-mer.

Le Sénat devrait rester dans l’opposition au gouvernement

Pour voter, il faut être un grand électeur. Il s’agit des députés, des maires et des différents conseillers. Pour tous, le vote est obligatoire sous peine d’une amende de 100 euros. Il reste 170 sièges à pourvoir sur un total de 348. Aujourd’hui, la majorité sénatoriale, G / D et syndicat centriste, Est À droite. Cela ne devrait pas changer. Le Sénat devrait donc rester dans l’opposition au gouvernement. Ni La France Insoumise ni le Rassemblement national n’ont pour l’instant de sénateurs. Dimanche, ils pourraient en gagner 3 ou 4 au maximum.

hd1

Gérard Truchon

An experienced journalist in internal and global political affairs, she tackles political issues from all sides
Bouton retour en haut de la page