Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles du monde

Les chars américains Abrams livrés à l’Ukraine « brûleront », promet le Kremlin


La Russie a assuré que l’arrivée sur le champ de bataille des chars américains Abrams « ne modifierait pas l’équilibre des forces » entre les armées russe et ukrainienne et qu’ils « brûleraient aussi ». Suivez en direct les derniers développements de la guerre en Ukraine.

  • 20h29 : Volodymyr Zelensky déclare que les sanctions ne suffisent pas à arrêter la Russie et promet de nouvelles actions ukrainiennes

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré dans son discours vidéo nocturne que les sanctions contre la Russie n’étaient pas suffisantes pour mettre fin à son « agression » et a promis de nouvelles actions ukrainiennes contre « l’État terroriste ».

« Nous voyons clairement dans quelles directions la pression sur la Russie doit être renforcée pour empêcher le développement de ses capacités terroristes », a-t-il déclaré. « Les sanctions ne suffisent pas. Il y aura également davantage d’actions ukrainiennes contre l’Etat terroriste. Tant que l’agression russe se poursuivra, la Russie devra ressentir ses pertes. »

  • 17h57 : appel rejeté pour l’opposant russe Alexeï Navalny

La justice russe a rejeté l’appel de l’opposant Alexeï Navalny contre sa condamnation à 19 ans de prison pour « extrémisme », un verdict qui devrait l’envoyer dans une colonie pénitentiaire aux conditions encore plus dures.

La cour d’appel a décidé « de laisser inchangé le jugement de M. Navalny en première instance », a déclaré le juge Viktor Rogov, ont constaté des journalistes de l’AFP. Le critique numéro un du Kremlin est apparu plus tôt dans la journée par liaison vidéo depuis la prison.

Alexeï Navalny, qui était déjà incarcéré pour « fraude » avant cette nouvelle condamnation, dénonce ces jugements comme une revanche politique de son combat de longue date contre le président russe Vladimir Poutine, de la corruption des élites et de ses critiques de l’assaut russe contre l’Ukraine.

  • 17h01 : l’UEFA réintègre les équipes de jeunes russes dans ses compétitions

L’UEFA a décidé de réintégrer les équipes russes de football des moins de 17 ans, hommes et femmes, dans ses compétitions, tout en maintenant l’exclusion des équipes seniors en raison de l’invasion russe de l’Ukraine.

« Les enfants ne doivent pas être punis pour des actes dont la responsabilité incombe exclusivement aux adultes », explique dans un communiqué l’instance européenne, qui avait banni toutes les équipes russes le 28 février 2022, en accord avec la Fifa.

Pour le comité exécutif de l’UEFA, « il est particulièrement regrettable qu’en raison de la persistance du conflit, une génération de joueurs mineurs soit privée de son droit de participer à des compétitions internationales de football ».

Le gouvernement de l’organisation a donc chargé son administration de « proposer une solution technique » permettant la réintégration immédiate des équipes russes de moins de 17 ans, « même lorsque les tirages au sort auront déjà eu lieu ».

  • 16h22 : Medvedev, haut responsable russe, déclare s’être rendu dans l’est de l’Ukraine

Le vice-président du Conseil de sécurité russe, Dmitri Medvedev, a déclaré qu’il avait rendu visite aux troupes près de la ligne de contact dans la région de Donetsk, dans l’est de l’Ukraine, sur ordre du président Vladimir Poutine.

« Sur instructions du président, j’ai visité un champ de tir près de la ligne de contact sur le territoire de la République populaire de Donetsk », a déclaré Dmitri Medvedev, ancien président et Premier ministre russe.

  • 14h40 : Quatre pays d’Europe centrale appellent l’UE à être très vigilante concernant les céréales ukrainiennes

La Hongrie, la Pologne, la Slovaquie et la République tchèque ont appelé l’UE à garantir la parfaite efficacité des corridors terrestres empruntés par les céréales ukrainiennes.

Les responsables des ministères de l’Agriculture des quatre pays d’Europe centrale ont en effet réaffirmé qu’une partie des céréales transportées restait dans les pays traversés, comme la Pologne, au détriment des agriculteurs locaux, car elles sont bien moins chères que celles produites localement. .

« Nous demandons à la Commission européenne de vérifier plus activement l’efficacité de ces corridors de solidarité », a déclaré le ministre tchèque de l’Agriculture, Marek Vyborny, aux journalistes. « Notre intérêt commun est de contribuer au transport des céréales ukrainiennes, normalement en dehors de l’UE, et nous avons besoin que les corridors y contribuent efficacement. »

  • 13h13 : le commandant de la flotte russe en mer Noire, donné pour mort par Kiev, présent à une réunion, selon Moscou

Le ministère russe de la Défense a publié une image montrant Viktor Sokolov, commandant de la flotte de la mer Noire, participant à une vidéoconférence, après que l’Ukraine a affirmé l’avoir tué.

Sur la photo, le responsable apparaît sur un grand écran, aux côtés d’autres hauts responsables militaires participant à une réunion présidée par le ministre de la Défense Sergueï Choïgu. Un communiqué, qui ne mentionne pas le nom de l’officier, indique que cette réunion a eu lieu mardi.

  • 12h38 : le Kremlin n’a « aucune information » sur la mort ou non du commandant de la flotte russe en mer Noire

Le Kremlin a déclaré ne disposer d’aucune information sur la mort ou non du commandant de la flotte russe en mer Noire que l’Ukraine affirmait la veille avoir tué lors d’une frappe en Crimée annexée.

« Il n’y a aucune information à ce sujet de la part du ministère de la Défense », a déclaré à la presse Dmitri Peskov, porte-parole de la présidence russe.

  • 12h26 : les chars américains Abrams livrés à l’Ukraine « brûleront », promet le Kremlin

Les chars américains Abrams livrés à Kiev « vont brûler », a promis le Kremlin, assurant que leur arrivée sur le champ de bataille « ne modifierait pas l’équilibre des forces » entre les armées russe et ukrainienne.

« Les chars Abrams sont des armes sérieuses », a déclaré le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov. « Ils vont brûler aussi », a-t-il déclaré à la presse, faisant écho à l’avertissement du président russe Vladimir Poutine lors de la livraison des premiers chars Léopard à l’Ukraine en janvier dernier.

  • 10h41 : Des villages russes privés d’électricité après l’attaque ukrainienne

Un drone ukrainien a frappé une sous-station électrique dans la région frontalière russe de Koursk, coupant l’électricité à sept localités, a déclaré son gouverneur, un bombardement qui fait écho à ceux de la Russie contre les infrastructures ukrainiennes.

« Dans la matinée, un drone ukrainien a largué un engin explosif sur une sous-station électrique du village de Snagost, district de Korenevsky. Sept localités ont été privées de courant», a écrit le gouverneur Roman Starovoit sur Telegram. « Aucun résident n’a été blessé », a-t-il déclaré, ajoutant que les équipes travaillaient pour rétablir le courant.

Le petit village de Snagost est situé à une quinzaine de kilomètres de la frontière avec l’Ukraine.

  • 7h53 : L’Ukraine attaquée par 38 drones russes dans la nuit, 26 abattus

La Russie a attaqué l’Ukraine avec 38 drones Shahed pendant la nuit, a indiqué l’armée de l’air ukrainienne, affirmant que 26 des avions avaient été abattus.

« Les lancements de 38 Shahed (…) ont été enregistrés », a écrit l’armée de l’air sur Telegram dans son rapport quotidien, précisant que les défenses ukrainiennes avaient détruit 26 de ces engins de fabrication iranienne.

La région d’Odessa a été l’une des positions frappées dans la nuit par les forces russes, qui ont notamment ciblé le port d’Izmail.

  • 01h45 : quatre drones ukrainiens détruits dans la région de Koursk

Le ministère russe de la Défense a déclaré que quatre drones ukrainiens avaient été détruits dans la région de Koursk, frontalière de l’Ukraine.

  • Les incontournables du 25 septembre

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a annoncé l’arrivée des premiers chars américains Abrams en Ukraine.

Une attaque de missile a visé la Crimée et la défense aérienne russe a abattu un missile, ont indiqué lundi soir les autorités installées par Moscou à la tête de cette péninsule ukrainienne annexée en 2014.

L’Ukraine a revendiqué vendredi la responsabilité d’une attaque de missile contre le quartier général de la flotte russe de la mer Noire à Sébastopol. La Russie n’a admis qu’un seul soldat disparu, mais les forces spéciales ukrainiennes ont déclaré que la frappe avait tué 34 officiers, dont l’amiral Viktor Sokolov, commandant de la flotte de la mer Noire.

Avec l’AFP et Reuters


France 24 Europe

Gérard Truchon

An experienced journalist in internal and global political affairs, she tackles political issues from all sides
Bouton retour en haut de la page